Accueil Afrique ONU: de Mistura nouvel émissaire pour le Sahara occidental

ONU: de Mistura nouvel émissaire pour le Sahara occidental

372
PARTAGER
ONU: de Mistura nouvel émissaire pour le Sahara occidental

Après la démission de l’Allemand Horst Köhler de son poste d’Envoyé spécial au Sahara Occidental, le Secrétaire général des Nations Unies, Antgonio Guterres, vient de désigner Staffan de Mistura à ce poste de responsabilité.

C’est ce mercredi 6 octobre (NDLR hier) , que le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, a nommé l’Italo-Suédois Staffan de Mistura, au poste d’Envoyé personnel pour le Sahara Occidental. Il succède ainsi à l’Allemand Horst Köhler, qui avait démissionné, en mai 2019, pour des raisons de santé.

Si le Polisario a exprimé des doutes quant à la réussite de la mission de Staffan de Mistura, du fait qu’il soit « ligoté par la feuille de route que lui tracera le Conseil de sécurité de l’ONU », le Maroc, lui, applaudit des deux mains. D’ailleurs, les éloges du représentant permanent du royaume chérifien aux Nations-Unies, Omar Hilale, a joué sur le choix de l’Italo-Suédois.

Omar Hilale avait qualifié Staffan de Mistura de « socle de l’ONU dans ses efforts pour le règlement pacifique des différends en Syrie, en Afghanistan, en Irak et en Afrique », relève Yabiladi. Ce qui, selon le journal, avait était synonyme de feu-vert ayant ouvert la voie à une option prise par Antonio Guterres, en septembre, de porter son choix sur l’homme.

Le nouvel émissaire de l’ONU au Sahara aura la lourde mission de ramener à la table des négociations, les différentes parties. Avant son départ, l’Allemand Horst Köhler avait tenté de réunir le Maroc, le Front Polisario, la Mauritanie et l’Algérie autour d’une table pour aller plus vitre dans les négociations, en vain.

Si le Maroc exige la présence de l’Algérie dans des débats, cette dernière préfère se contenter de son statut de pays observateur, appelant plutôt à des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario. Appel réitéré par le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, lors de la 76e session de l’Assemblée générale de l’ONU,

Afrik.com