Accueil MAURITANIE Mohamed Abdellahi Yaha, propriétaire du groupe Maurilog, dément les accusations d’évasion fiscale...

Mohamed Abdellahi Yaha, propriétaire du groupe Maurilog, dément les accusations d’évasion fiscale et défie les auteurs d’en apporter la moindre preuve

290
PARTAGER

MAURILOG

A tous et toutes les employés du Groupe,

Une campagne médiatique diffamatoire contre notre Groupe a été publiée ces derniers jours. Nous rejetons ces accusations et vous trouverez ci-dessous notre démenti officiel :

Mohamed Abdellahi Yaha, propriétaire du groupe Maurilog, dément les accusations d’évasion fiscale et défie les auteurs d’en apporter la moindre preuve.

Mohamed Abdellahi Yaha, président fondateur du groupe Maurilog, dément toute détention de fonds dans un compte offshore ou dans un paradis fiscal quelconque. Cité dans un article sur les fonds des dirigeants détenus en offshore, Mohamed Abdellahi Yaha et son groupe Maurilog ainsi que l’ensemble de ses sociétés rejettent formellement ces allégations mensongères et défie quiconque d’apporter des preuves de mouvements ou de détention d’un compte offshores.

Notre filiale MSGBC Ltd a été créée à Gibraltar en 2018 pour se conformer à l’Article 9 du cahier des charges de l’appel à manifestations d’intérêt international pour des prestations de “Bunkering” en Mauritanie.

La License obtenue a finalement pu être opérée par MAURILOG CANARY ISLANDS SL, notre filiale dans les Îles Canaries. MSGBC n’a donc jamais été activée et n’a jamais servi, avant d’être clôturée en mars 2021 faute d’activités.

Ces documents sont à la disposition de qui voudrait les consulter, et montrent clairement que MSGBC n’a jamais ouvert un compte bancaire ni à Gibraltar ni dans aucun autre paradis fiscal.

Notre filiale Maurilog Canary Islands S.L., domiciliée en Espagne, est une société de droit espagnol et non offshore. Elle est auditée conformément aux normes internationales, et ses états financiers sont communiqués aussi bien aux administrations fiscales mauritaniennes qu’espagnoles, avec qui elle est en règle (les attestations fiscales sont disponibles pour qui voudrait les consulter).

Ces allégations visant M. Mohamed Abdellahi Yaha et Maurilog viennent des mêmes commanditaires qui depuis 2016 mènent une cabale, avec à chaque fois des accusations purement calomnieuses qui se sont systématiquement avérées fausses. A plusieurs reprises déjà, ils ont dû se rétracter, retirer les articles diffamatoires des sites de leurs serviteurs afin d’éviter des poursuites judiciaires. Ces commanditaires sont parvenus encore une fois à induire en erreur le public avec ces accusations calomnieuses d’évasion fiscale ne reposant sur aucun élément tangible. Ils prétendent par ailleurs sans vergogne que notre groupe aurait été cité dans le rapport de la Commission d’Enquête Parlementaire (CEP), ce qui relève de la pure affabulation. En effet, aucune société du groupe, encore moins son fondateur ou l’un de ses collaborateurs, n’est cité dans ledit rapport qui a été rendu public depuis plus d’un an.

Éphémère Délegué Général en charge de la promotion des investissements privés, 2007 et 2008, Mohamed Abdellahi Yaha avait fondé ses entreprises avec des partenariats internationaux de premier plan depuis 1990.

Avec des comptes audités annuellement et une compliance validée par un big four, le groupe Maurilog de Mohamed Abdellahi Yaha est fier d’être une organisation citoyenne engagée depuis 1990 dans le développement de la Mauritanie, à jour sur ses obligations fiscales et sociales, avec des investissements structurants et des centaines d’emplois créés.

Face à cette campagne mensongère répétée, Mohamed Abdellahi Yaha a pris les dispositions nécessaires avec ses avocats pour préserver ses droits devant les juridictions mauritaniennes et internationales. Le mensonge ne prospérera pas.

Le Service de Communication du Group

comm@maurilog.com

http://www.maurilog.com