Accueil Afrique De nouveaux visages dans la gouvernance de la FCFA

De nouveaux visages dans la gouvernance de la FCFA

PARTAGER

La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) a entamé une mue au sein de sa gouvernance, avec l’apport de huit nouveaux visages autour de la présidente Liane Roy. Objectif : mieux refléter la diversité culturelle et géographique de la francophonie.

Le Franco-Ontarien Yves-Gérard Méhou-Loko a notamment été élu à la vice-présidence. Commissaire en équité et droits de la personne au Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CÉPÉO), il a aussi été chef des enquêtes au Commissariat aux services en français de l’Ontario et animateur radio.

Autre arrivée au sein du conseil d’administration : Mylène Lapierre, présidente et directrice générale pour les Comptables professionnels agréés (CPA) du Nouveau-Brunswick, occupe désormais le poste de trésorière au sein de la FCFA. Elle apporte à ce rôle une certaine expérience en réglementation et en audit, ainsi qu’une connaissance approfondie du personnel, de la structure et des membres de CPA Nouveau-Brunswick.

La Nouvelle-Écosse est représentée par Martine Béland, vice-rectrice à l’enseignement et à la recherche de l’Université Sainte-Anne et professeure agrégée. Depuis 2018, elle était directrice du Centre canadien d’études allemandes et européennes et professeure associée au Département de littératures et de langues du monde à l’Université de Montréal.

Siègent en outre au conseil deux représentants de la Colombie-Britannique  : Nour Enayeh, activiste féministe et présidente du conseil d’administration de l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC), ainsi que Marie-Pierre Lavoie, ex-présidente de la Fédération des parents francophones de Colombie-Britannique et de la Commission nationale des parents francophones. Depuis octobre 2018, elle est conseillère scolaire au sein du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique.

Deux franco-manitobains au sein du conseil d’administration

Les Franco-Manitobains Ibrahima Diallo et Justin Johnson font également leur entrée à la FCFA. Professeur à l’Université Saint-Boniface et doyen de la Faculté des arts et la Faculté des sciences pendant 10 ans, M. Diallo a été consul honoraire du Sénégal au Manitoba, membre fondateur de l’Association canadienne pour l’avancement des sciences et président de la Société de la francophonie manitobaine de 2006 à 2011.

Quant à M. Johnson, il est directeur de l’Association des municipalités bilingues du Manitoba, qui porte la voix des municipalités bilingues de la province. Ce Métis de la rivière Rouge a été récompensé en 2021 d’un Prix Riel soulignant son engagement envers la francophonie.

Enfin, la Franco-Yukonaise Marguerite Tölgyesi est l’actuelle présidente de la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF), une organisation qui contribue au développement socioculturel et identitaire des jeunes. Elle est la plus jeune des nouveaux membres du conseil d’administration de la FCFA.

Ces huit administrateurs rejoignent ainsi la présidente Liane Roy, à la tête depuis un an de la FCFA qui inaugure un nouveau mode de désignation de son conseil d’administration. Auparavant, chaque organisme membre avait automatiquement une place au conseil. Maintenant, ces places sont attribuées en fonction des compétences recherchées et de la diversité culturelle et géographique.

L’Organisation a beaucoup milité pour aboutir à une réforme ambitieuse de la Loi sur les langues officielles et entend faire valoir ses points de vue sur de nombreux autres dossiers comme celui de l’immigration francophone.

Onfr.tfo.org