Accueil Politique Darmanim à Dakar sur fond d’immigration et de visas

Darmanim à Dakar sur fond d’immigration et de visas

PARTAGER

  – 

Le ministre sénégalais de l’intérieur Antoine Felix Diome, a reçu son homologue français Gérald Darmanin à Dakar hier mardi.

Si l’objectif de cette rencontre était de discuter de questions bilatérales et notamment de l’immigration et des visas d’étudiants, le ministre français de l’intérieur a souhaité couper court à la rumeur sur un intense trafic de drogue entre les deux pays : “Nous constatons et je pense que c’est un point de vue partagé dans le renseignement, qu’il n’y a pas, en tout cas pas dans des quantités très importantes de drogues qui circule entre le Sénégal et la France. Mais nous constatons que des personnes qui peuvent venir du Sénégal en France peuvent être coupable de ce trafic de drogue.” a déclaré Gérald Darmanin.

Le ministre sénégalais de l’intérieur Anoine Félix Diome a balayé cette question qu’il a qualifié de marginale pour remettre la lumière sur la difficulté d’obtention de visas d’étudiants et l’allongement des délais pour les demandes de renouvellement de titres de séjour :

“Nous avons des problèmes de renouvellement de titres de séjour pour les étudiants qui vivent en France. Nous avons également des problèmes de renouvellement de titres de séjour pour certains travailleurs. Il y a également des problèmes d’accès rapide à certaines plateformes pour les démandeurs de visa au consulat général de France au Sénégal. Mais au-delà il y a également et surtout des questions liées à leur présence sur les deux territoires. Mais toutes ces questions-là sont encadrées et prises en charge par les deux gouvernements.” a-t-il déploré.

En réponse le ministre français de l’intérieur Gérald Darmanin a invoqué des difficultés liés à la pandémie de Covid-19 ainsi que l’existence accrue des trafics et fraudes au visa : “Avant le Covid, il y avait à peu près 40 000 personnes qui avaient des visas pour venir dans notre pays. Aujourd’hui, on doit être autour de 25 000. On a encore une marge d’amélioration. Je suis venu dire à Monsieur le ministre et au Président de la République que nous serons particulièrement attentifs à ces améliorations pour le bien de nos deux pays aux liens amicaux très importants.”

Monsieur Diome a chiffré à 250 000 le nombre de sénégalais y compris binationaux vivant en permanence en France et à 35 000 celui des Français au Sénégal.

Africanews