Accueil MAURITANIE Mauritanie: remaniement partiel du gouvernement

Mauritanie: remaniement partiel du gouvernement

593
1
PARTAGER
Mauritanie: remaniement partiel du gouvernement

C’était jusqu’à hier mardi en Mauritanie, une simple rumeur et personne n’était même certain, ce mercredi 26 mai courant, après la convocation du Premier ministre Mohamed Ould Bilal par le Président Ould Ghazouani au palais présidentiel d’un remaniement ministériel imminent.

Pourtant la machine gouvernementale était grippée depuis plusieurs semaines et le Premier ministre multipliait les visites dans les départements afin de mobiliser des troupes et de rappeler que le Président n’était pas du coup content des performance de l’attelage gouvernemental, en dépit des pleins pouvoirs accordés aux ministres.

Mais c’est aujourd’hui  aussi que l’opinion publique sera édifiée sur le gouvernement bis de Ould Bilal sur fond de réhabilitation de l’ancien président Sidi Ould Cheikh Abdellahi dont la fille Amal a fait son entrée dans le gouvernement.

 L’une des ex ministres et fidèles soutiens du président Sidioca « surnom de Ould Cheikh Abdallahi » Paix à son âme et grande militante de son parti ADIL, en l’occurrence Toutou Mint Khattry Ould Dié a été également nommée à un poste à rang de ministre à savoir celui de Commissaire à la Sécurité Alimentaire.

Dans le nouvel attelage gouvernemental, 4 ministres ont fait leur entrée en l’occurrence Dr Sidi Ould Zehaf, Amal Mint Sidi Ould Cheikh Abdallahi, Sid’Ahmed Ould Mohamed et Sidina Ould Sidi Mohamed Ould Mohamed Ely, respectivement nommés aux ministères de la santé (i), de l’Enseignement supérieur (ii), de l’Habitat (iii) et de l’agriculture (iv).

Les ministres sortants sont Nedhirou Ould Hamed (Santé), le tonitruant Sidi Ould Salem qui n’a cessé de faire monter les vagues et de cumuler les erreurs impardonnables avec l’émergence d’un nouveau scandale portant sur près d’un milliard  contre de services ficitifs assurés par une présumée société dite Komunik et en Khadja Mint Bouka, laquelle est restée impuissante devant les problèmes liés à l’attribution du domaine public.

Le nouvel attelage gouvernement a été marqué aussi par des permutations entre certains portefeuilles ministériels et l’éclatement de certains anciens ministères dont celui de l’emploi, de la jeunesse et des sports, devenu celui de l’emploi et de la formation professionnelle.

Sans doute un décryptage plus riche en révélations sur ce remaniement partiel sera esquissé par les confrères dans les prochaines heures.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here