Accueil MONDE L’Union Africaine exprime sa préoccupation sur la situation au Tchad

L’Union Africaine exprime sa préoccupation sur la situation au Tchad

282
0
PARTAGER
L'Union Africaine exprime sa préoccupation sur la situation au Tchad

L’Union Africaine (UA) a appelé vendredi soir à la restauration au plus vite d’un régime civil au Tchad, où le général Mahamat Idriss Déby a cette semaine pris le pouvoir suite au décès de son père Idriss Déby Itno. 

Dans un communiqué, le Conseil de paix et de sécurité de l’UA, en charge des questions de paix et de sécurité au sein de l’organisation continentale, a fait part de sa “grave préoccupation” quant à l’instauration d’un conseil militaire dirigé par le fils du défunt président.

Idriss Déby Itno, 68 ans, qui menait le pays d’une main de fer depuis 30 ans, est mort lundi, selon la présidence, des suites de blessures subies au front, dans le nord du pays, contre des rebelles. Le régime d’Idriss Déby était considéré par les Occidentaux, en particulier la France, l’ancienne puissance coloniale, comme un partenaire essentiel dans la guerre contre les jihadistes au Sahel.

Ses funérailles se sont tenues vendredi à N’Djamena, en présence d’une douzaine de chefs d’État, dont le président français Emmanuel Macron, qui a appelé le nouveau gouvernement à promouvoir la “stabilité, l’inclusion, le dialogue, la transition démocratique”.

Mahamat Idriss Déby, 37 ans, qui a dissous l’Assemblée nationale et le gouvernement, dispose des pleins pouvoirs mais a promis de nouvelles institutions après des élections “libres et démocratiques” dans un an et demi.

Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA s’est réuni jeudi mais a attendu que se tiennent les funérailles de vendredi pour publier son communiqué.

Il y appelle les forces de sécurité tchadiennes “à respecter le mandat et l’ordre constitutionnel, à s’engager rapidement dans un processus de restauration de l’ordre constitutionnel et de transfert du pouvoir politique aux autorités civiles.

“Le communiqué appelle également à “un dialogue national inclusif” et demande à la Commission de l’UA, présidée par le tchadien Moussa Faki Mahamat, de “constituer rapidement une mission d’enquête de haut niveau” au Tchad.

Les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) ont lancé le 11 avril une offensive dans le nord du pays, à partir de la Libye.

Le communiqué de l’UA souligne que la situation au Tchad constitue une menace potentielle pour la paix et la stabilité du pays lui-même, mais aussi de ses voisins et de tout le continent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here