Accueil Afrique Burkina – lutte antirroriste : La  CEDEAO proposera des solutions concrètes

Burkina – lutte antirroriste : La  CEDEAO proposera des solutions concrètes

PARTAGER

Le commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la CEDEAO, Abdel-Fatau Musah a indiqué vendredi soir, à Ouagadougou, que l’organisation sous régionale va proposer des solutions concrètes au prochain sommet pour lutter contre le terrorisme au Burkina Faso.

La CEDEAO compte voir «comment on peut mobiliser une force à l’aide au Burkina Faso qui se trouve au cœur même de l’Afrique occidentale (Car) S’il y a un problème ici, ça sera un problème sous régional et déjà, on voit l’impact dans les pays du Sahel », selon son commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité  Abdel-Fatau Musah.

Selon le commissaire Musah, au prochain sommet de la CEDEAO, les chefs d’Etats et de gouvernements de la CEDEAO vont proposer des solutions concrètes pour lutter contre le terrorisme au Burkina Faso.

L’ambassadeur Abdel-Fatau Musah s’expliquait le vendredi 11 novembre 2022 à Ouagadougou, à l’issue  d’une rencontre avec le Premier ministre, Me Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela.

D’après lui, la CEDEAO a perdu ces dernières années, l’esprit de solidarité qui l’a toujours caractérisé.

«Aujourd’hui, il y a une nouvelle équipe à la tête de la CEDEAO et on est en train d’entamer une réflexion sur le rôle même de la CEDEAO au sein de nos pays membres, afin de lui permettre de venir en aide à ses pays membres sur des questions comme le terrorisme et l’humanitaire», a-t-il fait savoir.

Le Burkina Faso situé au cœur de l’Afrique occidentale, fait face depuis six ans à de meurtrières attaques terroristes qui menacent maintenant ses fondements en tant que Nation.

«Nous savons très bien que la Transition ne peut pas aboutir, ou rétablir l’ordre constitutionnel quand une partie du pays est sous contrôle des terroristes, avec à la clé des questions humanitaires», a dit Abdel-Fatau Musah.

AIB