Accueil MONDE Faty : La blessure de Mané fait mal dans les têtes

Faty : La blessure de Mané fait mal dans les têtes

PARTAGER

L’attaquant du Bayern est un leader sur et en dehors du terrain, ce qui rend son absence dommageable, estime l’ancien pensionnaire du Bayer Leverkusen.

Il y a quelques semaines encore, le Sénégal semblait être l’équipe africaine la plus à même à aller loin dans cette Coupe du monde : forts de leur titre de champion d’Afrique conquis en février dernier, les Lions allaient arriver au Qatar en ayant fait le plein de confiance, avec l’ambition de faire mieux qu’en 2002, année où El Hadji Diouf, Papa Bouba Diop et consorts avaient atteint les quarts de finale avant de se faire éliminer par la Turquie.

Sadio Mané, le lien entre tous les joueurs

Malheureusement pour le sélectionneur Aliou Cissé (capitaine de l’épopée 2002) mais aussi pour le peuple sénégalais, Sadio Mané s’est gravement blessé au genou la semaine dernière, lors d’une rencontre de Bundesliga face au Werder Brême. Sans l’attaquant du Bayern Munich, le Sénégal est en manque de repères, estime l’ancien international Ricardo Faty :

“Avant la blessure de Sadio nous avions de grands espoirs car nous sommes dans un groupe abordable, même si avec le Qatar, c’est difficile de se projeter. Je pense que nous pouvons sortir de ce groupe sans soucis. Mais maintenant que Sadio s’est blessé…On ne connaît pas trop sa condition. On est un peu dans l’inconnu”, estime celui qui est notamment passé par l’AS Rome ou encore le Bayer Leverkusen.

“Au-delà du grand joueur qu’il est, c’est aussi, en dehors du terrain, un gage de garantie, une confiance supplémentaire. Et le fait qu’il ne soit pas sur le terrain lors des premiers matchs, ça crée le doute. Cette blessure fait mal dans les têtes. C’est vraiment dommage de perdre notre leader technique qu’est Sadio Mané parce que c’est vraiment lui qui faisait le lien entre tous les joueurs”.

La défense comme point fort

Malgré l’absence (du moins au début de la compétition) de l’actuel lauréat du Ballon d’Or, Ricardo Faty estime que cette équipe des Lions a de nombreux atouts à faire valoir, notamment sur le plan défensif :

“On a la chance d’avoir des défenseurs de qualité, que ce soit (Kalidou) Koulibaly ou (Abdou) Diallo. Surtout, depuis quelques années, on a un des meilleurs gardiens au monde en la personne d’Edouard Mendy. On a une assise défensive vraiment forte vraiment fiable.”

Cette défense qui va très certainement subir, notamment lors du premier match du groupe A, face aux Pays-Bas, le 21 novembre prochain. Car pour Ricardo Faty, la solidité défensive des Lions peut les contraindre à jouer très bas, notamment face à une équipe aussi joueuse que pour les Oranje. Malgré tout, le milieu défensif de métier sait que le Sénégal peut s’en sortir devant, avec la présence de buteurs comme en forme Famara Dhiédiou ou encore Boulaye Dia. “Si on s’en sort indemne face aux Pays-Bas, on pourra mieux gérer face au Qatar puis face à l’Equateur”, promet-il. Et pourquoi pas rêver à une nouvelle épopée, à l’image de 2002.

Dw.com