Accueil ETATS-UNIE Etats-Unis: les “congressman” noirs exhortent Biden à arrêter la déportation des immigrants...

Etats-Unis: les “congressman” noirs exhortent Biden à arrêter la déportation des immigrants noirs

613
0
PARTAGER
Etats-Unis: les

D’éminents législateurs noirs exhortent l’administration Biden à cesser d’expulser des immigrants noirs vers des pays qui sont en proie à des troubles politiques, craignant qu’ils ne soient battus, emprisonnés ou tués.

Des centaines d’immigrants noirs ont été chassés des États-Unis ces derniers jours, un coup dur pour des groupes qui comptaient sur le président Biden et le vice-président Harris, fille d’immigrants et premier vice-président noir, pour mettre un terme aux expulsions.

Biden a tenté de suspendre la plupart des expulsions le 20 janvier, mais un juge fédéral a temporairement bloqué la directive. Les responsables de l’immigration disent que les récents renvois correspondent aux nouvelles priorités d’application de Biden mais les défenseurs disent que les immigrants sont envoyés dans des pays où ils pourraient faire face à un danger.

Les défenseurs des immigrants qui suivent les vols affirment que que le gouvernement a expulsé environ 900 Haïtiens, dont des dizaines d’enfants, au cours des deux dernières semaines.

Les défenseurs des immigrants déclare que la situation est urgente, car Haïti et les pays africains sont confrontés à des menaces diverses. Haïti, le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental, a vu sa démocratie plonger dans une crise constitutionnelle avec des allégations de tentative de coup d’État et des revendications contradictoires à la présidence.

Plusieurs législateurs noirs ont écrit à Mayorkas (le nouveau ministre chargé de l’immigration) plus tôt cette semaine en disant qu’ils étaient «gravement préoccupés par le fait que les services d’immigration ciblent les demandeurs d’asile et les immigrants noirs pour détention, torture et expulsion».

Le président Biden a exhorté les migrants et les législateurs à faire preuve de patience et a souligné que le gouvernement ne cible que les personnes qui répondent à ses priorités.

Rappelons que 5 mauritaniens ont été expulsé un jour avant la prise de pouvoir du president Biden dont un malade atteint de la tuberculose.

washington post avec senalioune

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here