Accueil MAURITANIE Vers un semblant de consensus sur la préparation des prochaines élections

Vers un semblant de consensus sur la préparation des prochaines élections

PARTAGER

La réunion de concertation entre le ministère de l’intérieur et 22 partis politiques de l’opposition et de la majorité , tenue ce mardi 12 juillet courant, sur fond de discussion de la préparation participative des prochaines élections et à laquelle se sont absentés trois grands partis, en l’occurrence le RFD, l’UFP et l’AJD/MR, a été sanctionnée, contre toute attente, par un semblant de consensus, qui pourrait propulser de l’avant ces discussions et constituer une erreur fatale pour les formations absentéistes.

Afin que tout le monde soit associé à ces concertations, l’Intérieur a publié un communiqué dans lequel, un appel a été lancé aux partis boycottistes de ces discussions afin de se joindre au processus, qui parait être bien parti, eu égard aux 5 points convenus de commun accord entre les différents conclavistes et donc capable de fonctionner à merveille, surtout si l’on se rappelle à l’esprit que le temps presse et que la machine électorale doit impérativement se mettre en marche au risque de se trouver dans le cercle vicieux de conjoncture anticonstitutionnelle et ce que cela implique comme conséquences dangereuses sur l’exercice démocratique et l’alternance au pouvoir.

Dans le dit communiqué, l’Intérieur, la Majorité et l’opposition ont fait part de leur intention de déployer tous les efforts afin d’associer dans les meilleurs délais le RFD, l’UFP et l’AJD/MR à cette concertation, soulignant avoir remis à tous les partis politiques – par écrit – les propositions qui ont été présentées lors de la réunion.

Une commission tripartite composée de partis de l’opposition et de la majorité et du personnel du ministère de l’Intérieur a été également créée et chargée de rédiger les rapports.

La lecture du communiqué de l’Intérieur donc ci-après l’intégralité, permet de mieux de cerner ce coup de maître réalisé par le gouvernement, qui a réussi à dégager au cours d’une réunion controversée un minimum de consensus politique susceptible d’être consolidé à l’avenir:

“En réponse à l’invitation que le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation a adressée aux chefs de partis politiques, les locaux du Ministère ont abrité, mardi 12 juillet 2022, une réunion qui a été présidée par le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, à laquelle ont participé les représentants de vingt-deux partis politiques.Ouvrant la réunion, le ministre a remercié les participants et a exprimé son entière satisfaction pour la réponse des partis politiques à cette invitation avant de souligner le fait que l’invitation intervient conformément aux instructions de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Ainsi le ministre a indiqué que le but de la réunion est de préparer au plus tôt les prochaines élections, afin qu’elles se déroulent dans les délais constitutionnels et dans les meilleures conditions, de manière transparente et convaincante garantissant à tous le droit de participer aux élections dans le respect des textes relatifs aux élections et aux pouvoirs accordés aux différentes parties concernées, notamment la Commission électorale nationale indépendante.

Le ministre a par ailleurs appelé à la concertation et à la coordination entre les différentes parties concernées que sont la Commission électorale nationale indépendante, les partis politiques, les organisations de la société civile au sujet des dispositions relatives à la préparation des élections, notamment en ce qui concerne les textes organisant les élections ainsi que les questions ayant trait aux ressources humaines ou à la logistiques nécessaires au bon déroulement des opérations électorales.

Tour à tour, les chefs et représentants des partis politiques ont exprimé leur satisfaction quant à l’importance de cette rencontre qu’ils ont qualifiée d’importante et d’indispensable, et ont souligné la nécessité d’efforts concertés pour atteindre les objectifs souhaités.

Au cours de cette rencontre, des discussions libres, franches et approfondies sur les différentes questions soulevées ont eu lieu dans une atmosphère amicale et constructive.

À l’issue de la réunion, il a été conclu ce qui suit :

– Le ministère et les partis politiques présents s’efforcent d’associer dans les meilleurs délais les partis politiques absents à cette concertation,

– Fournir à tous les partis politiques – par écrit – les propositions qui ont été présentées lors de la réunion,

– Préparer les réponses et les propositions des partis politiques et en informer le Ministère,

– Rédaction de rapports par une commission tripartite composée de partis de l’opposition, de partis de la majorité et du personnel du ministère de l’Intérieur,

– L’approbation des trois parties sur le rapport final et le plan d’action, y compris les échéanciers.

– Rédaction de rapports par une commission tripartite composée de partis de l’opposition, de partis de la majorité et du personnel du ministère de l’Intérieur,

– L’approbation des trois parties sur le rapport final et le plan d’action, y compris les échéanciers.