Accueil MAURITANIE Scandale des devises de la BCM : Mise en liberté de Tibbiba

Scandale des devises de la BCM : Mise en liberté de Tibbiba

PARTAGER

La justice mauritanienne a mis en liberté ce jeudi 9 juin Tibbiba Mint Ali Ndiaye, emprisonnée en raison de sa condamnation dans l’affaire de la disparition, il y a plus d’un, d’importantes sommes en devises de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM.

La justice avait condamnée l’intéressée à 3 ans, avant de décider sa mise en liberté aujourd’hui

Notre cliente est dans une position de détention arbitraire, par laquelle une contrainte physique est exercée sur elle, malgré l’annulation de sa condamnation, avait affirmé dernièrement le collectif de défense de Mint Ndiaye.

Le tribunal anticorruption avait auditionné en juillet dernier des prévenus impliqués dans le dossier de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) et de la disparition de fonds considérables, à savoir  l’employée à la BCM Tibiba Mint Ali Ndaye et le cinéaste Abderrahmane Ahmed Salem avaient été entendus.

Mint Ali Ndaye avait indiqué au cours de cette entrevue avec le président du tribunal, le magistrat Mohamed Lemine Ould Amar Ould Noueiss, avoir constaté un important trou de devises dans sa caisse, le motivant par des ordres reçus de la Présidence, portant tantôt sur des retraits importants qu’elle n’a pas pu compter, tantôt par le paiement de grosses sommes d’argent avec lesquels, elle s’est trouvée également devant le même dilemme.

J’ai tenté de combler le gros trou après l’avoir remarqué, en empruntant auprès des bureaux de change, mais c’était peine perdue, avait-t-elle avoué.

C’est alors qu’elle avait fait recours à Abderrahmane Ahmed Salem, lui présentant un document signé par le Gouverneur de la BCM, la mandatant d’organiser une exposition des devises, lui demandant de lui en fournir une quantité, qu’elle envisageait plutôt utiliser pour rassembler les devises sorties illégalement de sa caisse.