Accueil Afrique Sahara : L’UE réitère son soutien à une solution politique juste, réaliste...

Sahara : L’UE réitère son soutien à une solution politique juste, réaliste et durable

PARTAGER

L’Europe douche les espoirs des séparatistes du Polisario. L’Union européenne a affirmé, jeudi, soutenir une solution politique juste, réaliste et durable, mutuellement acceptable à la question du Sahara, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier la résolution 2602, tout en prenant note positivement des efforts sérieux et crédibles menés par le Maroc pour la résolution de ce différend.

‘’Comme l’a constamment répété (…) le Haut Représentant de l’UE/Vice-Président de la Commission européenne, Josep Borrell, la position de l’UE est claire et consiste à soutenir fermement les efforts du Secrétaire général de l’ONU visant à parvenir à une solution politique juste, réaliste et durable, mutuellement acceptable à la question du Sahara, sur la base d’un compromis et conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier la résolution 2602 du 29 octobre 2021’’, a affirmé la porte-parole du Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Nabila Massrali.

Réagissant aux récentes déclarations du chef de la diplomatie européenne à des médias espagnols, la porte-parole a déclaré à la MAP que la position de l’UE a été détaillée dans la Déclaration politique conjointe entre l’UE et le Maroc de juin 2019, qui avait pris note positivement des efforts sérieux et crédibles menés par le Maroc tels reflétés dans la résolution 2602

‘’L’UE reste donc fermement engagée à soutenir le travail du Représentant Personnel du Secrétaire Général, Staffan de Mistura, et encourage toutes les parties à s’engager à ses côtés pour la reprise du processus politique’’, a-t-elle ajouté, mettant l’accent sur l’’’importance de préserver la stabilité de la région par plus de dialogue et par une approche constructive’’.

La résolution 2602 du Conseil de sécurité de l’ONU, rappelle-t-on, confirme le “continuum” du processus des tables rondes -avec ses modalités et avec ses quatre participants- le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le polisario -en tant que “seul et unique” cadre pour le règlement du différend régional autour du Sahara marocain.

Dans cette perspective et en réitérant dans sa 18è résolution consécutive la prééminence, le sérieux et la crédibilité de l’initiative marocaine d’autonomie, le Conseil de sécurité a confirmé que l’autonomie reste et sera l’ultime et finale solution à ce différend régional.

La réaction de la porte-parole est un deuxième coup dur de l’Europe au polisario en moins de 24 heures. Hier mercredi, Josep Borrell a affirmé dans une interview accordée à EFE que l’UE soutient la voie politique et du consensus dans le dossier du Sahara marocain. “Nous Européens défendons une solution consensuelle entre les parties, d’un commun accord, obtenue dans le cadre des résolutions des Nations unies, et quiconque veut en savoir plus devrait lire les résolutions des Nations unies”, a-t-il déclaré à l’agence espagnole.

“Quant à la méthode et la procédure en vue de parvenir au règlement de ce conflit, nous n’exprimons pas de préférence, car ce sont les parties qui doivent décider comment le faire. C’est la position de l’Union européenne telle qu’elle apparaît dans la déclaration conjointe avec le Maroc de 2019”, a affirmé le chef de la diplomatie de l’UE.

La Haut Représentant de l’UE/Vice-Président de la Commission européenne, a également évoqué le soutien de son pays, l’Espagne, à la position marocaine dans le dossier. “Il est important d’expliquer et de clarifier que la position du gouvernement espagnol n’est pas contradictoire, elle n’est pas incompatible avec celle de l’Union européenne sur la question du Sahara et s’inscrit parfaitement dans la position commune de l’Union européenne”, a-t-il souligné à EFE.

C’est donc un rétropédalage aussi rapide qu’extrême que Josep Borrell vient d’effectuer. Moins de 24 heures auparavant, mardi, il avait déclaré à un autre média espagnol, la chaîne publique TVE, que l’”UE s’est prononcé en faveur de l’organisation d’une consultation pour que ce soit le peuple sahraoui qui décide de son avenir”, ajoutant que “le gouvernement espagnol défend aussi la même position”. Des propos relayés par le Polisario et ses soutiens en Algérie, qui n’auront tenu que quelques heures au final

Marochebdo