Accueil MAURITANIE Que venait faire l’ancien président mauritanien à Bordeaux ?

Que venait faire l’ancien président mauritanien à Bordeaux ?

PARTAGER
Abdel Aziz « Je participerai aux élections »

Dimanche 2 octobre, la diaspora mauritanienne a accueilli Mohamed Ould Abdel Aziz, ancien président mauritanien. Pour une rencontre et un moment d’échange

L’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a été invité à Bordeaux dimanche 2 octobre par Semega Demba, ami de l’homme politique.

Les organisateurs, réunis sous le nom des Amis de la Mauritanie, ont imaginé une rencontre entre la diaspora mauritanienne et l’ex-président, inculpé dans son pays pour corruption.

Dans la salle chartreuse Saint-André du quartier de Caudéran, une centaine de personnes, défenseurs comme opposants, se sont réunies pour écouter l’homme politique.

Certains sont venus de Belgique, de Hollande, d’Angleterre et d’Espagne.

À l’image de Mamadou Cheik : « J’ai fait 1 200 km pour venir le voir. »

Au cours de son parcours entre l’aéroport et la salle chartreuse, l’ancien président s’est prêté à quelques questions, restant le plus souvent avare en détails.

Se disant touché par cette invitation, Aziz, a rassuré le journaliste avide de réponses, qu’il n’a qu’à prendre son mal en patience et attendre les débats sans tabous, qui auront lieu pendant la rencontre pour recueillir d’amples informations.

L’ancien a d’abord rassuré sur sa bonne santé « Dieu merci ».

C’est la première fois qu’Aziz se rend à Bordeaux sur invitation d’un cher ami, qu’il a chaleureusement remercié pour cette initiative de rencontrer la communauté expatriée dans cette ville française afin de débattre la situation qui prévaut « dans notre cher pays », dit l’ex Chef de l’Etat ,

C’est ma première médiatique, c’est d’ailleurs la première depuis un an ou presque deux ans. 

Je ne vous dirai pas plus sur la situation du pays, parce que je vais à cette rencontre où j’expliquerai beaucoup de choses. Je réserve donc la primauté à mes amis, aux invités et à la diaspora. Vous serez présent à cette rencontre et vous allez en profiter pour accueillir le maximum d’informations

J’espère que les débats seront enrichissants  sur la situation du pays et seront certainement sans tabou « c’est un principe que j’ai appliqué depuis longtemps, au sein et en dehors du pouvoir. Je n’ai pas de gène à répondre à n’importe quelle question. »

Je remercie les membres de la communauté et les expatriés venus d’ailleurs

Je suis très touché et cela me va droit au cœur

Ouest France  avec Senalioune  Vidéo