Accueil MAURITANIE PROFIL DE CAS : Au sujet d’un détail Par Mohamed Chighali

PROFIL DE CAS : Au sujet d’un détail Par Mohamed Chighali

PARTAGER
MOHAMED CHIGHALI

Vendredi dernier le Président  de la République  son Excellence Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, Commandant Suprême des Forces Armées et de Sécurité du pays inaugurait le nouveau siège du Ministère de la Défense Nationale.

Un évènement d’actualité et  protocolaire qui pourtant, même si on en reparle plus depuis deux jours, sort de l’ordinaire. Ce siège, un très  beau bijou récompense les avancées obtenues par les Forces Armées et de Sécurités  dans leur politique de réorganisation, de réforme et de restructuration.

Si au départ, (il faut le reconnaitre et ne pas avoir peur de le dire),  c’est bien la volonté politique de l’ancien président   le Général de Division Mohamed Ould Abdel Aziz qui a lancé les premières salves de cette réorganisation et de cette réforme qui a permis à nos  forces armées de reposer sa logistique sur une ossature indispensable, c’est bien aussi grâce  à la vision professionnelle des généraux Ould Ghazouani et de  Hanana Ould Sidi,  qui,  dix ans durant ont donné à ces forces armées et de Sécurité le profil d’une armée moderne, organisée, très bien structurée, capable militairement  et stratégiquement d’assurer une surveillance efficace du territoire nationale, et de démontrer des capacités de ripostes ou d’interventions dissuasives.

Le Chef de l’Etat, Mohamed Ould Cheikh Ghazouani qui a coupé  le ruban symbolique de l’inauguration du nouveau siège du Ministère de la défense Nationale vendredi,  est bien  le Maitre d’Œuvre de toutes les réformes qui ont été engagées pour donner à notre armée nationale  le profil d’une armée républicaine  respectée et à la hauteur d’une mission difficile mais   accomplie  dans un environnement sécuritaire peu propice au maintien d’une paix et d’une sécurité à l’intérieur   d’un pays vaste qui couvre 1.220.000 kilomètres de terrains qui étaient par le passé de véritables passoires.

Ould Ghazouani, Ould Hanana deux généraux confondus dans les mêmes visons sécuritaires.

« Vous avez été très tôt  à l’avant-garde de tous ceux qui ont compris que la réhabilitation des armées garantit la stabilité et le développements ». En adressant ces mots au président de la République, le Ministre de la défense, le Général de division à la retraite Hanena Ould Sidi exprimait au nom du pays tout entier sa reconnaissance à celui qui avait présidé aux destinées de nos forces armées et de sécurité de 2008 jusqu’à son arrivée au pouvoir en 2019.

L’Edifice flambant neuf  inauguré en grande pompe est un cadeau offert par un ancien général (aujourd’hui Chef de l’Etat) à un autre général (aujourd’hui Ministre de la Défense) en reconnaissance des efforts soutenus de son département. En tout cas, vendredi dernier c’était  une fête de famille où se sont  retrouvés  deux  hommes (Ghazouani et Ould Hanana) deux homes qui ont travaillé, avec conscience, sens du devoir, responsabilité et Honneur pour porter très haut les flambeaux des forces armées, aujourd’hui la fierté de notre Nation.

Complices d’une même vision des objectifs à faire atteindre par notre force de  frappe et notre force de dissuasion, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani (le Chef) et Hanena Ould Sidi Ould Hanena (l’Adjoint) en équipe  soudée, dans l’efficacité, la discrétion, l’honnêteté morale et intellectuelle ont réussis en dix ans là ou des généraux de grandes renommées et de grandes compétences de pays du Sahel ont lamentablement échoués.

Si ces deux généraux qui tiennent aujourd’hui les rênes du pouvoir (politique pour l’un, Ghazouani) et (sécuritaire pour l’autre, Ould Hanana) n’avaient pas émis très tôt sur les mêmes fréquences  pour atteindre les objectifs sécuritaires qu’ils s’étaient  fixés, peut-être qu’aujourd’hui  les terroristes et les groupes armés se baladeraient librement aussi facilement  dans  la forêt classée de Guani que sur les flancs des montagnes de l’Adrar, du Tagant, dans les creux  des barkhanes de Dakhlet-Nouadhibou ou ils  seraient retranchés dans les « Woudianes El Gharoub » du Nord de Ouadane.

C’est dire,  qu’en marquant de sa présence la cérémonie d’inauguration du nouveau siège du Ministère de la Défense, le Commandant en Chef Suprême des Forces armées et de Sécurité,  le Général de Division à la retraite  Mohamed Ould El Ghazouani se récompense avant tout lui-même par  ce sentiment d’avoir tenu une promesse qui lui tenait à cœur. Mais aussi,   par ailleurs il encourage moralement  son ex-coéquipier de toujours, le Général Ould Sidi Ould Hanana  à  persévérer dans son travail qui propulse nos forces armées et de sécurité au-devant de la scène militaire de la sous-région.

Le Général sahélien Hanana Ould Sidi Ould Hanana, l’un des plus brillants officiers supérieurs de la Zone sahélo-saharienne pourra désormais travailler dans un environnement logistique adapté aux exigences de  maintien de la Paix dans son pays et dans  la Sous-région.

Grâce à sa configuration taillée sur les besoins et les exigences administratives et sécuritaires, le nouveau siège du Ministère de la Défense  Nationale véritable « mini Pentagone », offrira aux officiers supérieurs et aux cadres administratifs du département de la défense  de travailler dans des conditions optimales de lecture des informations sur les opérations en cours ou à envisager, sur les manouvres de terrains, et de pouvoir prendre à distance et en temps réel des décisions qui relèvent de la sécurité et de la défense  du territoire national.

Comme sur un terrain des opérations.

Avec son Centre de Planification et de Commandement des Opérations ultra moderne, ses moyens de communications de dernières générations, le nouveau siège du Ministère de la Défense Nationale,  bâti sur trois niveaux,  est le bâtiment militaire le plus moderne de l’Afrique de l’Ouest.

Sa construction constitue  l’une des dernières  lignes droites des réalisations accomplies par le nouveau  Chef de l’Etat  Mauritanien Ould Ghazouani après avoir  prouvé les  dix ans durant lesquels il était resté à la tête des Etats-Majors militaires et sécuritaires de notre pays  que la sécurité du territoire national n’est pas négociable. 

Avant son départ de la tête des Etats-Majors, Ould Ghazouani a mis en place une force de dissuasion et de frappe qui constituent maintenant  un véritable  bouclier de protection pour  notre territoire national et qui, surtout donnent la preuve à nos partenaires, que la Mauritanie est au-dessus de la mêlée qui fait couler le sang ailleurs dans la sous-région.

C’est aussi ce travail de fourmi accompli par le Ministre de la défense  qui a permis de renouer  des relations de confiance avec les plus grands Etats-majors  des grandes puissances. C’est ce qui explique les raisons pour lesquelles,  les Etats-majors de la Russie, de la France, des Etats-Unis et  les généraux de  l’Organisation Transatlantique Nord (OTAN) dégustent les uns après les autres le thé à la menthe dans le bureau de Hanana Ould Sidi, le Général des sables,  un homme plus populaire en Afrique et dans le monde que dans son propre pays.

Un si beau siège, c’est bien mérité pour un département et pour  armée Républicaine qui a montré ses capacités opérationnelles et tactiques  à verrouiller  les espaces intérieurs du pays sur terre, sur  mer et en l’air. 

Mohamed Chighali

Journaliste indépendant