Accueil MAURITANIE Pour un soutien du pouvoir actuel Le 04 mai 2021 – Association...

Pour un soutien du pouvoir actuel Le 04 mai 2021 – Association des Haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E.)

416
1
PARTAGER
Communiqué de A.H.M.E sur le viol d’une petite hartania par un officier de la gendarmerie mauritanienne

Suite à plusieurs attaques contre le pouvoir actuel en Mauritanie à la tête duquel se trouve Mohamed Ould Ghazouani, AHME entend apporter un soutien à ce dernier. En effet que constate-t-on ?

  1. Abdel Fetah Ould Abeïna, qui se dit « journaliste d’investigation » alors qu’il ne fait que proférer des insultes contre le pouvoir actuel mais aussi les abolitionnistes internes et externes contre l’esclavage en Mauritanie. L’intéressé est membre de la tribu Smassid, tribu berbère. Rappelons que les Smassid se sont amplement enrichis sous le régime de Maouyiwa Ould Taya (21 ans de pouvoir, 1984-2005). Pendant son règne, une corruption galopante a eu lieu : ses trois frères y ont contribué et surtout, l’un d’eux qui était planton à la Banque Centrale de Mauritanie.
  2. Il en est de même de Ould Hmeme Amar, ex-maire de Awjeft qui assène des coups, on ne peut plus violents à l’adresse du pouvoir et des abolitionnistes. Ces attaques sont crues et incitent à la violence contre le pouvoir et les abolitionnistes. Si l’ex-président Mokhtar Ould Daddah ne s’est pas enrichi, les membres de sa tribu (Oulad Beïri) ont profité de son pouvoir : les boutiques ont poussé comme des champignons. Ils ont bénéficié des meilleurs terrains à Nouakchott, Nouadhibou, etc.
  3. Le pouvoir actuel a nommé quatre Haratine dans des ministères importants notamment le Ministère de l’Intérieur en la personne de Ould Merzoug.
  4. Il a procédé à la nomination de plusieurs cadres haratine dans l’administration publique et des sociétés d’Etat .
  5. Il a donné une liberté à tous les ministres afin que ceux-ci dirigent leur département en étant libres de toute pression. Il va sans dire que le Président pourrait arbitrer dans un cas ou dans un autre.
  6. Il y a certes dans les prisons civiles beaucoup de Haratine, mais les abolitionnistes ne sont plus emprisonnés, ni harcelés contrairement au régime de Ould Abdel Aziz.
  7. Ce pouvoir est en train de lutter contre la corruption. L’acte le plus symbolique concerne Ould Abdel Aziz qui a accompli un pillage sans précédent des richesses de la Mauritanie. Ce dernier a fait d’un membre de sa tribu (Oulad Bisba), le patron des patrons en Mauritanie.

C’est pour toutes ces raisons que AHME, à travers ses membres et ses sympathisants, porte à la connaissance du public, qu’elle se met du côté du pouvoir en vue de poursuivre non seulement la nomination des Haratine, mais aussi l’ouverture de plusieurs chantiers tels que la reconnaissance administrative et juridique des associations et des partis politiques.

Si demain ce pouvoir venait à changer son fusil d’épaule, il nous trouvera devant lui comme AHME l’a été contre tous les gouvernements racistes et ségrégationnistes depuis 2001.

A l’heure actuelle, AHME dénonce ces esclavagistes, racistes et suprématistes maures qui sont habitués à tirer profit de l’Etat au détriment de la composante majoritaire, en l’occurrence haratine.

Mohamed Yahya Ould Ciré

Président de A.H.M.E 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here