Accueil Economie Mauritanie: 10 mille jeunes dont 50% de filles s’investissent dans le volontariat

Mauritanie: 10 mille jeunes dont 50% de filles s’investissent dans le volontariat

PARTAGER
Mauritanie: 10 mille jeunes dont 50% de filles s'investissent dans le volontariat

L’objectif du Développement Durable qui fait l’objet d’une course acharnée des Nations du monde, en raison de son importance dans l’indépendance économique et autoentretenue des Etats est indissociable de l’implication intensive et sage des masses de la jeunesse.

La Mauritanie est aujourd’hui consciente et convaincue de la capacité inépuisable de cette force vive du pays, jusque-là abandonnée et laissée à la merci de la délinquance, de la dérive, du chômage, de l’immigration, à créer la mutation tant souhaitée vers le bien-être.

En atteste, le programme national de volontariat pour le développement durable en Mauritanie lancé hier vendredi 5 novembre courant à Nouakchott, par le ministre de la Culture, de la jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, M. Moktar Ould Dahy, en compagnie du Représentant résident du PNUD, M. Anthony Ngororano.

“Le programme se fixe comme objectifs d’enraciner la culture du volontariat au sein de la société, d’élever les valeurs de citoyenneté et d’impliquer les jeunes dans le développement, la prospérité et le progrès de la Mauritanie”, indiquent des sources officielles, selon lesquelles, il établira un cadre juridique qui réglemente le domaine du volontariat en créant une loi qui régit et réglemente le travail bénévole et cherche à l’encadrer.

Il mettra aussi en place un organe administratif qui supervisera l’organisation du champ associatif et travaillera à son développement.

D’une durée de 4 ans, le programme mobilisera 10 600 jeunes dont 50 % de filles pour les impliquer dans le développement durable afin de faciliter l’accès des populations de tous les milieux aux besoins de base.

Il vise également à tenir les jeunes à l’écart des dangers de l’extrémisme, de la déviation et du crime, de développer une culture de paix, de tolérance et de valeur citoyenne ainsi que la prise en charge des groupes vulnérables en vue soutenir leur accès aux services de base.

Le programme est le fruit d’un partenariat stratégique entre le ministère de la culture et le PNUD.

Il devra à ce titre réaliser des objectifs communs tels que la diffusion des valeurs de citoyenneté, de tolérance, de coexistence pacifique et d’accélération du rythme de développement, soulignant son désir de résoudre tous les problèmes afin d’atteindre les objectifs visant

Le programme répond directement à la priorité nationale d’instituer un service civil volontaire dénommé “Watanouna”, qui est une partie intégrante du programme du Président mauritanien, a souligné le Représentant résident du PNUD.

“L’adhésion de la Mauritanie à l’initiative YouthConnekt vise à offrir aux jeunes l’espace nécessaire pour s’exprimer et échanger avec les autres composantes socio-économiques pour une contribution optimale au développement du pays”, a-t-il ajouté, mettant en exergue les solutions pérennes apportées par la SCAPP et visant l’autonomisation des jeunes.

“Les volontaires locaux jouent un rôle crucial dans la concrétisation de l’engagement des Nations Unies, a-t-il assuré, réitérant l’engagement permanent du PNUD à continuer à appuyer le gouvernement mauritanien dans ses efforts de développement socio-économique du pays