Accueil Politique Pape Diop a sauvé la République démocratique du Sénégal », dit Ibrahima...

Pape Diop a sauvé la République démocratique du Sénégal », dit Ibrahima Sène

PARTAGER

Le secrétaire national chargé des questions économiques du Parti de l’indépendance et du travail (PIT), Ibrahima Sène pense que Pape Diop a sauvé la République démocratique du Sénégal.

Pour lui, « en prenant l’acte historique et courageux de rejoindre la majorité présidentielle, il a sauvé la République du Sénégal, du blocage de ses Institutions démocratiques, et le pays de sa déstabilisation ».

« Ce faisant, le Président Pape Diop est entré, ce 11 août 2022 dans les plus belles pages d’honneur de notre histoire politique, à côté de feu Juge Kéba Mbaye qui, en 1993, avait sauvé la République démocratique du Sénégal, de ces mêmes fléaux post électoraux« , déclare Ibrahima Sène.

« A n’en plus douter, la Démocratie au Sénégal, est une « Démocratie majeure », qui n’a rien à envier des grandes démocraties occidentales !

C’est cette démocratie majeure qu’il nous reste à consolider par la défense de la nature laïque de notre Etat, et par la mise en œuvre des réformes, arrivées à maturité, qui la consolident dans un Etat de Droit« , ajoute-t-il.

Pour lui, avec « le HCCT, et le CESE qui ont jeté, au niveau national, les bases d’une démocratie participative et inclusive», il nous reste de l’étendre à la base, au niveau des Mairies, en s’appuyant sur les ‘Conseils Consultatifs de quartier /Village’ institués par le Code Général des Collectivités Territoriales issu de ‘l’ACTE 3 de la Décentralisation’ de 2013″.

À la suite des résultats provisoires des législatives du 31 juillet par la Commission nationale de recensement des votes (CNRV), le camp du président Macky Sall, regroupé au sein de la coalition Benno Bokk Yakaar (Être ensemble et partager le même espoir en langue wolof), avait obtenu 82 sièges, à une longueur de la majorité absolue, rappelle-t-on.

En face, les coalitions Yewwi Askan Wi (Libérer le peuple) autour des leaders emblématiques que sont Ousmane Sonko, Khalifa Sall et Barthélémy Dias, et Wallu Sénégal (Sauver le Sénégal) avec comme chef de file Abdoulaye Wade, élu député à 96 ans, avaient engrangé respectivement 56 et 24 sièges.

Cela leur donne un total de 80 sièges, à deux longueurs du score du camp présidentiel et à trois de la majorité absolue dans un scrutin où le taux de participation a été de 46,64 %.

L’ancien maire de Dakar Pape Diop avait rallié quelques jours après un long suspens, le. Un choix décisif, qui avait permis au camp présidentiel de pousser un Ouf de soulagement, en obtenant 83 sièges, soit la majorité absolue.

Agences