Accueil MONDE Mondial-2022 (1ère journée/Groupe D) : Victoire de la France 

Mondial-2022 (1ère journée/Groupe D) : Victoire de la France 

PARTAGER

Comme à Kazan en 2018, les Bleus se sont fait peur, mais ont pris le meilleur sur l’Australie (4-1), mardi 22 novembre, pour leur entrée en lice.

Olivier Giroud, auteur d’un doublé, a égalé le record de buts de Thierry Henry en équipe de France, avec 51 réalisations.

Ils ont fait honneur à leur statut. Auréolés de leur titre de champions du monde, glanés en 2018, les Bleus ont réussi leur entrée en lice au Qatar, mardi 22 novembre, en remportant leur match d’ouverture. Une première depuis le Brésil en 2006. Mais cela n’a pas été de tout repos. Menée en première période par l’Australie et troublée par la blessure de Lucas Hernandez, sorti prématurément, l’équipe de France s’est révoltée (4-1), emmenée par un Olivier Giroud en mode record, pour éviter le piège, dans lequel son aînée de 2002 était tombée contre le Sénégal (1-0).

Escortés par les doutes à leur arrivée à Doha, les hommes de Didier Deschamps en ont balayé une partie au stade Al-Janoub, à Al-Wakrah. Malgré une entame ratée – sanctionnée par Craig Goodwin (9e, 0-1) -, qui aurait pu réveiller des craintes légitimes, la France ne s’est pas laissée le temps de ressasser. Le sursaut d’orgueil est venu d’Adrien Rabiot, buteur de la tête (27e, 1-1). Une révolte à laquelle se sont joints Olivier Giroud (32e et 71e), devenu le soir de sa 115e sélection co-meilleur buteur de la sélection, à égalité avec Thierry Henry (51 réalisations), et Kylian Mbappé (68e). Et ils n’ont pas été de trop pour surmonter ce premier obstacle.

Comme à Kazan en 2018 (2-1), les protégés de “DD” ont donc soigné leurs débuts dans le tournoi. Cette fois, avec la manière et l’euphorie. Au classement, les Bleus ont déjà fait un pas vers les huitièmes de finale, bien aidés par le nul du Danemark contre la Tunisie (0-0).

Un succès contre les Danois, samedi 26 octobre (à 17h, en direct sur TF1 et en live commenté sur TF1info), leur assurerait déjà de prendre part à la phase à élimination directe. Ils briseraient ainsi la malédiction qui veut que le tenant du titre – l’Italie en 2010, l’Espagne en 2014 et l’Allemagne en 2018 – soit éliminé en poules, quatre ans après avoir soulevé le trophée.

TF1info