Accueil Economie Ministres mauritaniens excursionnistes : Kane, L’exception qui confirme la règle!

Ministres mauritaniens excursionnistes : Kane, L’exception qui confirme la règle!

333
0
PARTAGER
Mauritanie: Il n’y aura pas d’accaparement des terres

Les ministres mauritaniens sont passionnés par les voyages à l’extérieur, non pas pour apporter quelques chose d’utile au pays, mais bien au contraire, pour bénéficier des commissions en devises colossales consécutives à leur séjour étranger, se balader, acheter des bijoux de luxe pour Madame et des jouets et vêtements chers aux enfants avant leur retour à Nouakchott.

Mais le récent séjour, non encore achevé, de l’actuel ministre des Affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs, M. Ousmane Mamoudou Kane, dans les Etats du Golfe, montre si besoin que c’est à ce ministre mauritanien que sied parfaitement la qualité d’exception qui confirme cette sacrosainte règle de chez nous de ministres excursionnistes.

En effet, il ne passe pas un jour de sa tournée, sans qu’il signe un accord ou une convention de millions de dollars, destinés à financer des projets de développement en Mauritanie.

C’est dans ce cadre et à titre d’exemple, qu’il a signé ce mardi 14 septembre courant, à Abou Dhabi, avec le directeur général du Fonds d’Abu Dhabi pour le développement, M.Mohamed Seif Soueidi, une convention de subvention d’une valeur de 6,5 millions de dollars américains.

Un financement qui sera orienté vers le projet de développement des édifices et services, le renforment de la sécurité de la navigation et à l’amélioration des compétences des services au port de Tanit pour la pêche maritime.

M. Kane s’est vu également assuré la veille, de la totale disposition des responsables du Fonds Arabe pour le Développement Economiques et Social (FADES), de FADES de financer un projet vital pour la Mauritanie, à savoir le renforcement et la sécurisation de l’alimentation en eau potable de la capitale Nouakchott, dont l’état actuel du réseau avait été qualifié récemment par le ministre de tutelle d’inacceptable pour une ville à la démographie galopante.

Le ministre a reçu bien avant, des assurances similaires de la part des responsables du Fonds koweïtien pour le Développement économique arabe (FKDEA).

Partageant avec Senalioune et bien de grands intellectuels et pragmatiques mauritaniens cette identité de vue sur le profil de ministre d’utilité publique Kane Ousmane, le journaliste Cherif du confrère Kassataya, est allé dans son article dans le même ordre d’idées disant :

« Incontestablement le ministre mauritanien des affaires économiques a le vent en poupe depuis son entrée dans le Gouvernement 2 de Ould Bilal. Ousmane Kane incarne le nouveau souffle de la politique économique dictée par le président Ould Ghazouani pour redresser le pays après plus d’une décennie de gabegie et de corruption du régime de Ould Aziz ».