Accueil IMMIGRATION Mauritanie : réception à point nommé de vaccins Johnson & Johnson

Mauritanie : réception à point nommé de vaccins Johnson & Johnson

537
1
PARTAGER

Avec l’affluence des citoyens sur les centres de vaccination contre la pandémie du Covid-19, où les doses disponibilisées risqueraient une rupture d’un moment à l’autre, la Mauritanie pourrait se réjouir de se passer d’être victime de ce désagrément capable de faire tomber à l’eau l’élan sanitaire qui caractérise actuellement l’action publique.

De quoi pouvoir maintenir son engouement dans la lutte contre le meurtrier Covid et ses variants.

En effet, le pouvoir de Nouakchott vient de pousser un grand Ouf de soulagement avec la réception à temps opportun, le samedi 21 aout courant, de 108 doses du vaccin américain Johnson & Johnson.

Ce lot est acquis grâce à un financement conjoint de l’Etat Mauritanien et de la Banque mondiale dans le cadre de l’initiative de l’UA ( AVAT). 

« Nous allons poursuivre, périodiquement, l’acquisition de vaccins, sachant que ce produit n’est pas disponible en quantité suffisante sur le plan international », a affirmé à cette occasion, le ministre de la santé Dr Sidi Ould Zahaf. 

Et pour rassurer sur les précautions prises pour éviter toute rupture de vaccins anti-Covid, au moment où le gouvernement se déploie sur tous les plans, pour immuniser les citoyens, il dira : 

« D’autres cargaisons comme celle-ci seront acquises ultérieurement, car le gouvernement a décidé de poursuivre la vaccination et d’en faire une action pérenne et de routine. Les campagnes de vaccinations seront organisées après l’obtention d’importantes quantités de vaccins », a-t-il noté.

L’AVAT, une initiative des États membres de l’UA regroupant leur pouvoir d’achat, a signé le 28 mars 2021, un accord historique pour l’achat de 220 millions de doses du vaccin à injection unique contre la COVID-19, Johnson & Johnson, avec la possibilité de commander 180 millions de doses supplémentaires, rappelle-t-on. 

Le vaccin Johnson & Johnson avait été sélectionné pour trois raisons : tout d’abord, en tant que vaccin à injection unique, il est plus facile et moins cher à administrer ; deuxièmement, le vaccin a une longue durée de conservation de six mois, et des conditions de stockage favorables ; enfin, le vaccin étant en partie fabriqué sur le continent africain, les activités de remplissage et de finition ont lieu en Afrique du Sud.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here