Accueil MAURITANIE Mauritanie : le parti au pouvoir vilipende Aziz et les FLAM

Mauritanie : le parti au pouvoir vilipende Aziz et les FLAM

PARTAGER

Le parti Insaf au pouvoir a réagi aujourd’hui, dimanche 13 novembre courant, à la plate-forme de concertation et de suivi, lancée la veille dans la capitale parisienne par l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz avec des leaderss du mouvement « FLAM.

Chacune des deux parties de l’alliance devrait se consacrer en premier à se disculper et à se racheter de son péché envers la patrie, a indiqué le parti dans un communiqué qui ne manque de virulence.

Nous avons appris connaissance d’ un tract attribué à ceux qui se disent “engagés pour une Mauritanie unie”, indique Insaf, accusant ladite plateforme de tentative grossière et sans crédibilité de donner une fausse image des acquis réalisés par le pays à plusieurs niveaux.

Le parti au pouvoir condamné l’imprudence qui a caractérisé la déclaration et son contenu décousu, disant, qu’armée de la bonne volonté de son peuple, la Mauritanie n’a besoin de l’ “engagement” de personne.

La rencontre des deux parties est “la preuve qu’ils ne remplissent aucun engagement autre que des intérêts personnels étroits et destructeurs, ajoute le communiqué.

Le parcours de l’une des parties est garni d’abus fait régulièrement à l’unité de la nation et à la cohésion sociale, souligne le communiqué, qui fait part de sa détermination à préserver les acquis politiques en renforçant la démocratie, en consolidant la cohésion nationale, en protégeant la sécurité du pays et en défendant son intégrité territoriale.

L’ancien président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz et les FLAM avaient annoncé samedi soir dernier, la constitution d’une plateforme de concertation et de suivi dénommée “Engagés pour une Mauritanie unie”.