Accueil MAURITANIE Mauritanie/Concours d’entrée au collège: le port du téléphone expose à l’expulsion

Mauritanie/Concours d’entrée au collège: le port du téléphone expose à l’expulsion

240
0
PARTAGER
Concours d’entrée au collège: le port du téléphone expose à l’expulsion

Lors des examens d’entrée en première année du collège, qui ont commencé, en Mauritanie, le lundi 12 juillet courant sur toute l’étendue du territoire national et qui se poursuivront demain, l’interdiction d’introduction par les candidats, mais aussi par les surveillants et les encadreurs des téléphones portables dans les salles des épreuves sera de mise. 

Cette mesure stricte sera également observée pour les épreuves du Brevet d’Etudes du Premier Cycle BEPC (14, 15 et 16 juillet) et du Baccalauréat (26-27-28 et 29 juillet).

Plus de 100 mille candidats ont pris part à ces examens, qui se tiennent cette année, presque à leur délai courant, à quelques exceptions près (juin-juillet).

En effet, les mêmes épreuves avaient été organisées l’année dernière, en raison des mesures préventives observées par rapport à la pandémie du Covid-19, le 1er octobre 2020.

L’autre particularité des examens 2020, était la reprise de l’épreuve de la langue arabe du concours d’entrée en première année du collège, après sa fuite consécutivement à une erreur du président du centre d’examen de la commune de Teïchtayatt, dans le sud-ouest du pays, rappelle-t-on.

Quelques 100120 candidats dont 51,56% de filles et 19157 issus des écoles privées avaient passé les épreuves le 1er Octobre 2020, au niveau de 1 019 centres dont 145 à Nouakchott, 874 à l’intérieur du pays et 1 centre à Bamako.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here