Accueil Economie Mauritanie : 600 millions $ de l’IFTC pour le diesel et les...

Mauritanie : 600 millions $ de l’IFTC pour le diesel et les médicaments

262
0
PARTAGER

Le ministre des Finances M. Mohamed Lemine Ould Dhehby, a regagné Nouakchott, le lundi 6 septembre courant, en provenance de Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan où il a pris part aux assemblées annuelles du groupe de la Banque islamique de Développement (ISBD), du 1er au 4 septembre 2021.

Un séjour qui a permis à la Mauritanie d’obtenir 3 lignes de crédit de 600 millions de dollars auprès de la Société internationale islamique de Financement du Commerce (ITFC).

Ces lignes de crédit bénéficieront individuellement à la société mauritanienne d’électricité SOMELEC, la société nationale industrielle et minière SNIM et la Centrale d’Achats de Médicaments Essentiels et Consommables Médicaux CAMEC.

Ainsi, la SNIM et la SOMELEC obtiendront chacune, une ligne de crédit pour l’importation de carburants tandis que la CAMEC aura une ligne de crédit pour l’importation de médicaments.

À propos de la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC) :

La Société Internationale Islamique du Financement du Commerce (ITFC) est un membre du groupe de la Banque Islamique de Développement (BID).

Elle a pour vocation de faire progresser le commerce entre les Pays Membres de l’OCI, permettant en définitive de contribuer à son objectif prioritaire visant à améliorer les conditions socio-économiques des personnes à travers le monde. Démarrant ses activités en janvier 2008, l’ITFC a fourni plus de 55 milliards de dollars pour financer le commerce dans les Pays Membres de l’OCI, faisant de la Corporation le premier fournisseur de solutions commerciales pour répondre aux besoins des Pays Membres de l’OCI.

En endossant le rôle de catalyseur du développement commercial parmi les Pays Membres de l’OCI et au-delà, la Corporation permet aux entités des Pays Membres d’accéder plus facilement au crédit commercial et leur fournit les outils de renforcement de leur capacité en matière de commerce, ce qui leur permet d’être compétitives sur le marché international.