Accueil MAURITANIE Mauritanie 10 Juillet 1978-10 Juillet 2022 : 44 ANS d’oppression

Mauritanie 10 Juillet 1978-10 Juillet 2022 : 44 ANS d’oppression

PARTAGER
Mauritanie 10 Juillet 1978-10 Juillet 2022 : 44 ANS d’oppression

«Peuple mauritanien , peuple de héros  l’armée nationale dépositaire… » c’est par ce communiqué qu’en cette matinée du 10 JUILLET 1978 , les mauritaniens apprendrons le renversement de Maitre Moctar OULD DADADAH , président de la république , secrétaire générale du parti du peuple mauritanien PPM , parti unique .

A la confusion  avait succédé l’espoir dès l’instant où les putshistes avaient annoncé leur volonté de sortir de la guerre du SAHARA  qui avait saigné le pays et coûté la vie à plusieurs  citoyens mauritaniens .

Au fil des années l’espoir s’était muée en attente pour les uns  et déception pour les autres .

Ceux qui  bien avant le congrès d’Aleg qui  avait accouché du PPM   voulaient  une Mauritanie entièrement arabe en faisant fi de l’histoire et de la géographie  avaient  commencé leurs manœuvres sous Moctar OUL DADDAH  avant de les poursuivre sous les militaires.

Ces militaires sortis  juste des camps sans formations politiques  pour ne pas dire sans formation tout court .

Les partisans de cette Mauritanie totalement arabe   en avaient profité pour noyauter tous les rouages de la nouvelle administration .

Leurs formations politiques clandestines  tapis à l’ombre travaillaient malgré des divergences d’approche à l’ancrage de la Mauritanie dans le giron du monde arabe .

Ainsi des années durant les idéologies panarabes allant du nationalisme progressiste à l’extrémisme panarabe proche du fascisme  vont imprégner une partie de l’élite maure .

Fideles en leur politique de cellules dormantes au sein des administrations , ces idéologies agissaient en fonction de l’ère du temps :

-. Persécutées elles se faisaient discrète, lorsqu’il y’ avait un climat favorable , elles mettaient la tête  hors de l’eau inspirant même des décisions  extrémistes  dites nationales mais des plus antinationales. Circulaires réorganisant l’enseignement ,  circulaires changeant  les noms  des régions ou la désignation obligatoires des entités administratives par leur appellation arabe , obligation d’enseigner les disciplines d’éveil en arabe ( IMCR était enseignée en arabe , s’y ajoute l’histoire et la géographie ) …

Compagnons fidèles des militaires  ces idéologues de l’exclusion n’avaient pas hésiter de profiter d’un banal incident entre éleveurs mauritanien et  agriculteurs  sénégalais  pour parachever leur plan d’extermination  des noirs , s’inspirant en cela  des pratiques du parti BAATH en IRAK sur les kurdes ( sans le napalm , mais avec la même volonté de tuer )

Avril 1989 va être  très chaud pour les  noirs en général , les peuls mauritaniens en particulier.

Du sang , des larmes , des incendies , la désolation  vont caractériser le sud mauritanien .

Les officiers  supérieurs de l’armée se basant sur le travail de sape de l’unité nationale  auquel  se livrait depuis des années les partis panarabistes , vont  encourager le régime à se fondre d’avantage dans le giron arabe ( Participation à la création de l’union du Maghreb  arabe et retrait de la CEDEAO en 2000)

Aujourd’hui que le projet UMA  bas de l’aile que la CEDEAO affiche ses ambitions économiques , la Mauritanie  pourtant membre fondatrice de la CEDEAO  tape à la porte comme la Tunisie , le MAROC ;

Pour en revenir  à nos idéologues , 44 ans  après  les idéologues    de l’esclavage , de l’oppression , du népotisme , du clanisme  sont toujours là .

Depuis longtemps ils ont gangrénés l’armée qui est devenue  une armée au service exclusif d’une ethnie, d’une idéologie , d’un clan .

62 ans après  l’indépendance de cette république créée artificiellement pour les besoins coloniaux  de la  France , l’islam notre religion commune n’a pas suffit pour créer une nation comme l’espéraient les pères fondateurs. 

Et 44 ans après avoir usurpé le pouvoir l’armée continue de confisquer le pouvoir malgré  les défaites de ses candidats à la présidentielles en 1992 et en 2019 pour citer les cas  les plus incontestables .

Et pour parachever leur lobbying ces idéologues  du mal se préparent à faire voter par l’assemblée une nouvelle politique éducative plus exclusive  que jamais .

Et  les opprimés par naïveté croient  au  dialogue  

Rien ne peut s’obtenir par le dialogue surtout si la mauvaise  foi , la volonté d’oppression culturelle , économique et politique  sont là .

L’espoir réside simplement dans  un  changement de régime .Il faut que les mauritaniens épris de paix et de justice trouvent  les moyens de s’entendre afin de renvoyer l’armée , toute l’armée dans les casernes. Après ….

NEMAHAIDARA