Accueil opinion Opinion : “Macky Sall, un accident qui coûte très cher”

Opinion : “Macky Sall, un accident qui coûte très cher”

PARTAGER
Opinion : “Macky Sall, un accident qui coûte très cher”

Inconnu du bataillon politique avant 2000, il est parvenu au pouvoir en passant entre les mailles du filet. C’est parce que les Sénégalais en avaient marre d’un Abdoulaye WADE maître du passé, qu’ils avaient misé sur lui, l’entrevoyant comme la victime d’un système rebutant toute ambition.

Arrivé au pouvoir dans ces circonstances, Macky SALL a vite oublié ses 27% du premier tour de la présidentielle de 2012, pour s’ériger en un envoyé spécial de Dieu pour gouverner le Sénégal. Un accident de l’histoire qui cherche à s’immortaliser en passant sur le corps de la démocratie sénégalaise.

Personne ne peut m’intimider. C’était impossible avant que je ne sois chef d’Etat, à fortiori aujourd’hui que Dieu m’a mis au pouvoir“. Le leader de l’APR, qui tient ses propos, en est convaincu. Ce ne sont pas les Sénégalais qui lui ont donné le Pouvoir, mais c’est Dieu lui-même qui le lui a mis entre les mains. C’est maintenant qu’il le dit, mais Macky SAL agit, depuis qu’il tient le pouvoir, comme quelqu’un spécialement envoyé par Dieu pour gouverner le Sénégal.

C’est cette conception qui l’a, sans doute, conduit à déclarer, en 2012, un patrimoine de huit milliards de F CFA tout en poursuivant ses anciens camarades du PDS pour enrichissement illicite. C’est également cet entendement qui l’a incité à déclarer, au mois d’aout 2019, à propos d’une grâce présidentielle à accorder à Khalifa SALL : « Le jour où j’en aurai la volonté ou le désir, je le ferais…». Ainsi, pour Macky SALL, Dieu l’ayant choisi, sa volonté ou son désir prime sur tout le reste, même quand il s’agit de la liberté de ses concitoyens.

Ainsi, Macky SALL marche inexorablement sur les pas de Zine el-Abidine Ben Ali qui avait fini de faire de la Tunisie un Etat policier où les forces de l’ordre représentaient, en 2011, plus de 30% de la population. Seulement, l’étincelle qui a déclenché la débandade vint non pas des opposants qui n’avaient plus droit à la parole mais d’un marchand ambulant. Une funeste perspective que Macky SALL est le seul à souhaiter parce que… personne ne peut l’intimider.

Mame Birame WAHIE