Accueil MAURITANIE Leila Bouamatou: première femme à ambitionner la direction de la FIF dans...

Leila Bouamatou: première femme à ambitionner la direction de la FIF dans son pays

354
0
PARTAGER
Leila Bouamatou: première femme à ambitionner la direction de la FIF

Avec la même passion qui a caractérisée son ascension fulgurante dans le monde des affaires au cours des dernières années, tant au pays que dans la sous-région et le continent africain, où elle s’est hissée au haut des podiums et des palmarès relatifs à la créativité, à l’entreprenariat et à l’esprit d’initiative, la talentueuse Leila Bouamatou s’est fixée aujourd’hui un nouveau objectif.

En effet, la première femme à occuper le poste de directrice et administratrice de la Générale de banque de Mauritanie (GBM), c’est d’elle qu’il s’agit, a décidé de se constituer candidate à la présidence de de la Fédération des Institutions Financières (FIF) dont les élections sont prévues ce jeudi 27 mai courant.

Les experts pensent que les chances d’élection de Leila sont très grandes, surtout dans un pays qui encourage la discrimination positive envers les femmes et leur accession aux centres de décision.

Mais ce n’est pas seulement cet unique avantage sur lequel, Leila Bouamatou mise pour l’emporter sans coup férir, puisqu’elle  jouit également d’excellentes relations avec l’actuel pouvoir dirigé par le Président Mohamed Ould Cheikh Ghazaouni.

Un pouvoir qui avait levé les dures restrictions tant d’ordre financier que politique imposé par l’ex Chef de l’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz à son père Mohamed Ould Bouamatou au point d’être contraint de vivre à l’exil pendant près d’une décennie, sans compter aussi l’étau qui avait visé son empire financier au pays et son exclusion des marchés publics.

Bouamatou père était d’ailleurs présent aux côtés de l’homme fort de Nouakchott au récent sommet de Paris sur le financement des économies africaines.

Leila est aussi réputée par son calme et sa patience ; des qualités louables dont elle a fait preuve pendant la période de persécution de son père et de la fermeture de ses sociétés.

Ce qui lui a permis de se distinguer parmi les femmes d’affaires pionnières d’Afrique.

Au plan international, Leila avait été reçue par Barack Obama à la Maison Blanche et classée en 2018 par le magazine Forbes parmi les 10 personnalités africaines les plus talentueuses de moins de 40 ans.

La FIF est actuellement dirigée par l’homme d’affaires et PDG de la Banque Mauritanienne pour le Commerce International Moulaye Ould Abass.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here