Accueil MAURITANIE Le lancement du projet sénégalo-mauritanien de GNL connaitra un retard de trois...

Le lancement du projet sénégalo-mauritanien de GNL connaitra un retard de trois mois

303
0
PARTAGER
Le lancement du projet sénégalo-mauritanien de GNL connaitra un retard de trois mois

L’américain Kosmos Energy vient de publier une nouvelle mise à jour de ses activités. Dans le document, il évoque l’impact de l’apparition du coronavirus sur les activités de construction de l’unité flottante de production et de stockage de son projet GTA.

Le 6 juin, les partenaires du projet gazier Great Tortue Ahmeyim (GTA), situé au large du Sénégal et de la Mauritanie, ont annoncé avoir été prévenus par TechnipFMC que la livraison du FPSO devrait être légèrement retardée en raison d’une pénurie de main-d’œuvre en Chine. Le FPSO est en cours de construction dans les chantiers navals du premier armateur de Chine, COSCO Shipping.

TechnipFMC a expliqué que la pandémie a entravé la disponibilité de la main-d’œuvre pour les travaux sur place, mais que la reprise de l’économie chinoise assure une relance progressive des activités sur le chantier naval. Ainsi, le FPSO sera livré au-delà des limites prévues par le contrat. Par conséquent, le début de la production de gaz naturel sur GTA sera repoussé vers le troisième trimestre de 2023.

Par ailleurs, BP, en tant qu’opérateur du projet, a informé ses partenaires qu’en raison des impacts de la Covid-19 (y compris le retard du FPSO), de l’inflation des coûts, etc., les investissements de la phase 1 du projet devraient augmenter. Sur la base du calendrier révisé, on s’attend à ce que le coût brut du projet soit supérieur d’environ 15 %, ce qui se traduira par une augmentation d’environ 100 millions de dollars, d’ici le début de la production.

agence ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here