Accueil MAURITANIE La crise profonde traversée par la Mauritanie suscite de vives inquiétudes

La crise profonde traversée par la Mauritanie suscite de vives inquiétudes

PARTAGER

La Mauritanie traverse une crise multidimensionnelle profonde, ç un moment où elle se prépare à organiser des consultations électorales décisives, caractérisées par la confrontation de deux principaux pôles antagonistes, ont alerté des personnalités politiques, dont d’anciens parlementaires.

Lesdites personnalités ont appelé, dans un communiqué conjoint, tous les protagonistes politiques, les partis, les organisations de la société civile, les leaders d’opinion et tous ceux qui se voient dans le pôle du changement et de ses valeurs, à travailler ensemble pour atteindre plusieurs objectifs, au premier rang desquels se dresser en un front uni contre les orientations du pouvoir visant à domestiquer l’administration au profit du pôle du statu quo.

 Elles ont exigé également l’organisation d’un Recensement Administratif à Vocation, Electorale (RAVEL), afin d’établir une nouvelle liste électorale garantissant la participation de tous, en plus de l’assouplissement des procédures de candidature, comme l’autorisation des partis qui remplissent les conditions d’une part et des candidats indépendants à se présenter, d’autre part.

Les personnalités précitées ont insisté aussi sur la nécessité de créer une institution effectivement indépendante chargée d’organiser les élections et dotée des moyens juridiques et financiers qui lui permettraient d’accomplir sa mission.

 La Mauritanie connaît une confrontation entre deux pôles dont un pôle de changement composé de nombreux courants, et de nouvelles initiatives politiques, poussés par de jeunes élites qui défendent les revendications pressantes de larges couches sociales conscientes de leurs besoins dans le changement, ajoutent les personnalités susmentionnées.

 Les composantes de ce pôle ont une profonde ambition de consolider les acquis démocratiques et de bénéficier des expériences accumulées et du long et dur combat mené par l’opposition mauritanienne au cours des dernières décennies, ont-elles mis en exergue.

L’autre pôle, celui de statu quo, tourne en orbite autour d’une majorité présidentielle inerte, perdue, épuisée par les contradictions et une perte de boussole et de leadership approprié, ont-elles poursuivi.

Ce dernier pôle tire sa référence mentale du népotisme, de la tribu, du sectarisme,t du régionalisme, de la mauvaise gestion, du détournement de biens publics, de l’abus d’influence et du blanchiment d’argent, indiquent les personnalités susmentionnées.

Sauver le pays et le mener vers une véritable démocratie apaisée, aura besoin du pôle du changement, pour garantir la liberté de vote et le droit de participer, ce qui appelle à déjouer les tentatives du pôle du statu quo, soutenu par une administration domestiquée, mobilisée pour saper le processus électoral et démocratique, et assurer une mainmise totale sur les élections et leurs résultats, ont-elles alerté.

 L’appel a été signé par Soumaré Outouma, Cheikh Sidi Hanena, Ahmed Haroune Cheikh Sidiya, Malouma Bilal, Lebatt Mayouf, Abdallahi Mounir, Mohamed Baba Said, Sidi Moussa Camara, Dam Yari Fall, Khadija Sidina, Isselmou Maaloum, Idrissi Yero Sow.