Accueil MAURITANIE Internationaux : le Sénégal et la Mauritanie en vases communicants

Internationaux : le Sénégal et la Mauritanie en vases communicants

PARTAGER

Des footballeurs remplissant des critères pour jouer aussi bien pour le Sénégal que la Mauritanie figurent sur les listes des joueurs sélectionnés par les deux pays frontaliers pour la fenêtre internationale de cette fin mars.La Mauritanie avait d’abord convaincu Souleymane Doukara (Giresunspor Kulubu, Turquie) et Pape Ibnou Ba (Havre, France), meilleur buteur de la Ligue 1 sénégalaise en 2013, de défendre ses couleurs.

A présent, elle vient de persuader l’ancien gardien de but de la sélection U17 du Sénégal, Babacar Niasse (Tondela, Portugal) et l’ancien U20 français, El Hadj Ba, dont les parents sont originaires du Sénégal et de la Mauritanie, de rejoindre les Mourabitounes.

Né à Kaolack, Niasse a été formé à Aspire à Saly Portudal, avant d’être transféré à KAS Eupen, en Belgique et depuis peu de temps au Portugal.

La Mauritanie, qui prépare les éliminatoires de la CAN TotalEnergies 2023, va jouer un tournoi à Nouakchott du 23 au 29 mars et se testera contre le Mozambique et la Libye.

Le Sénégal qui doit jouer contre l’Egypte les 25 et 29 mars, a rappelé Bingourou Kamara, convoité pendant plusieurs années par la Mauritanie.

Prêté à Charleroi (Belgique), l’ancien gardien du RC Strasbourg dont les parents sont originaires de la Mauritanie et du Sénégal, a déjà joué deux matchs avec les Lions contre le Maroc (1-3) en amical, en octobre 2020, et contre le Congo (0-0), en éliminatoires de la CAN 2021, à Brazzaville, en mars 2021.

Outre Kamara qui doit remplacer dans le groupe de performance Alfred Gomis (Rennes, France) et Seyni Dieng (Queens Park Rangers, Angleterre), tous les deux blessés, Aliou Cissé a rappelé Youssouf Sabaly, absent de la CAN pour raison de blessure.

APS