Accueil Afrique Ghazouani : Seule l’école peut recréer un lien civique et fort

Ghazouani : Seule l’école peut recréer un lien civique et fort

PARTAGER

“Seule l’école peut recréer un lien civique, suffisamment fort, pour asseoir une cohésion sociale et nationale; stable et solide”.

C’est le constat fait le dimanche 5 décembre courant par le Président mauritanien dans son discours prononcé dans la capitale mauritanienne, à l’occasion de l’ouverture du Sommet de Nouakchott sur l’Éducation au Sahel.

Une allocution au cours de laquelle, le Chef de l’Etat mauritanien, qui s’exprimait en présence de ses pairs du Sahel ou de leurs représentants à ce rendez-vous sous-régional, a appelé également à la création d’une Alliance de l’Éducation au Sahel.

“Nos pays du sahel font face à d’innombrables défis économiques sociaux, politiques et sécuritaires qu’ils doivent impérativement relever, et toute solution, réellement durable, à ces problèmes, requiert, comme prélude incontournable, la mise en place de systèmes éducatifs efficaces et qualitativement performants”, a-t-il affirmé.

“Efficace bouclier contre l’extrémisme et l’obscurantisme, l’éducation est ce qui impacte le plus positivement la lutte contre la pauvreté et les inégalités, qui renforce le tissu social en éduquant a la citoyenneté, et qui impulse le développement socioéconomique durable, concourant ainsi à la stabilité et la sécurité des états”, a-t-il ajouté.

“Aussi, j’appelle, à la création d’une Alliance de l’Éducation au Sahel, qui constituera un espace d’enrichissement, d’échange d’expériences et de convergence des appuis de nos partenaires tout comme nous appelons à la création d’un institut supérieur du sahel pour les sciences de l’éducation et l’innovation pédagogique, et sommes disposés à l’accueillir en Mauritanie”, a-t-il poursuivi.

“J’adresse, également, un appel à. la Banque Mondiale, dont l’engagement à nos côtés n’a jamais fait défaut, pour soutenir ces initiatives et contribuer à la mobilisation des autres partenaires techniques et financiers”, a-t-il conclu.