Accueil MONDE États-Unis : Arrestation musclée d’un jeune noir fait polémique

États-Unis : Arrestation musclée d’un jeune noir fait polémique

PARTAGER

Le week-end dernier, un adolescent noir et un adolescent blanc se sont battus dans un centre commercial. Mais lorsque les policiers sont intervenus, ils ont menotté le premier et ont assis l’autre sur un fauteuil.

Polémique incandescente aux États-Unis. Une vidéo amateure devenue virale montre l’intervention de deux policiers dans une bagarre entre deux adolescents dans un centre commercial de Bridgewater, dans le New Jersey (États-Unis), rapporte Le Parisien. Sans connaître le contexte de la rixe, les deux représentants des forces de l’ordre décident de plaquer l’adolescent noir au sol et de le menotter tandis qu’ils asseyent l’adolescent blanc sur un fauteuil.

Les vidéos sont très claires. Deux adolescents, Joey et Z’Kye, se disputent dans un centre commercial. Joey pousse brutalement son adversaire, qui réplique. Puis les coups pleuvent et une violente bagarre s’engage.

En quelques instants, un homme et une femme appartenant à la police de Bridgewater interviennent pour les séparer. Le policier bondit sur Z’Kye, l’adolescent noir et le plaque au sol. La policière écarte quant à elle Joey, un adolescent blanc qui se revendique d’origine latino. Elle échange un mot avec lui et l’assoit sur un fauteuil, puis elle vient aider son camarade et pose son genou sur la nuque de Z’Kye.

Une différence de traitement intolérable

Plus problématique encore, Joey a pu repartir libre tandis que l’adolescent noir a été emmené menotté devant tout le monde. Seul problème, d’après la vidéo amateure filmée par une jeune fille présente sur les lieux, rien ne justifie cette différence de traitement entre les deux adolescents. Il semble évident à ce stade que les policiers ne pouvaient pas connaître le contexte de la bagarre et ils sont donc accusés de s’être basés sur la couleur de peau pour agir. D’après les premiers éléments, il semblerait d’ailleurs que Z’Kye n’ait fait que défendre un de ses proches que tyrannisait Joey.

Cette intolérable différence de traitement n’a pas manqué de mettre en colère les réseaux sociaux ainsi que la famille de Z’Kye. Particulièrement déterminée à faire respecter les droits de son fils, la mère de ce garçon de 14 ans a annoncé qu’elle espérait que ces policiers perdraient leurs plaques et deviennent donc inemployables. Et pour mener à bien sa quête de justice, elle a fait appel à l’avocat Ben Crum. Spécialiste des droits civiques, il a déjà défendu les familles de Trayvon Martin et Georges Floyd, dans deux affaires de violences policières sur des personnes noires.