Accueil MAURITANIE Elus populaires : louer le Boss sans oublier les doléances

Elus populaires : louer le Boss sans oublier les doléances

PARTAGER

Les habitants de la commune d’El Mina relevant de Nouakchott Sud sont incontestablement fiers de leur maire Mohamed Abdallahi Ould Sghaïr, qui a montré sa capacité et sa détermination à soulever leurs problèmes devant les hautes autorités du pays.

Ce n’est toujours pas évident pour les élus proprement mauritaniens, lesquels, oublient souvent de poser ces problèmes et ces doléances de leurs électeurs, une fois devant le Président, le Premier ministre ou le ministre, axant leur discours sur le populisme et l’apologie des dirigeants, même fraichement investis dans leurs fonctions .

Certes le Maire Ould Sghair a mis en exergue le grand intérêt accordé sans ambiguïté par le Président Ould Ghazouani aux investissements dans les projets de portée stratégique et à faire “de notre pays une destination pour les investisseurs”.

L’élu s’exprimait hier mardi 14 décembre courant à l’occasion de l’inauguration du Président de la nouvelle extension du port autonome, portant sur un quai à conteneurs dont nous reviendrons ci-dessous sur les aspects techniques.

Selon Ould Sghair, cette réalisation aura surement un impact positif significatif sur l’économie, soulignant qu’il s’agit de l’un des projets de développement les plus importants de la Mauirtanie.

Ayant toujours à l’esprit les doléances de ses électeurs et se trouvant en face du Président, il attira son attention sur certain un nombre de doléances des habitants d’El Mina, relatives à l’éducation, à l’eau ou à l’éclairage public.

Concernant la nouvelle extension du port autonome de Nouakchott, faisons remarquer qu’elle porte sur la construction d’un quai à conteneurs long de 570 m et large de 15 m offrant une capacité supplémentaire de 600. 000 conteneurs par an, en plus de la capacité initiale du port de 350. 000 conteneurs.

Fruit d’un partenariat entre les secteurs public et privé, l’extension, qui a couté une enveloppe financière de 320 millions de dollars, permettra au port l’accostage d’importants navires et de tripler sa capacité de déchargement.

Selon le discours du ministre de l’Equipement et des Transports Mohamedou Ahmedou M’Haïmed, prononcé devant le Président pour la même circonstance, le terminal dispose d’une ligne d’amarrage de 570 mètres de long et de 14,7 mètres de profondeur, capable d’accueillir des porte-conteneurs jusqu’à 250 mètres de long avec une cargaison de 7 000 conteneurs d’affilée ».

” Le quai mixte permettra d’autre part de recevoir directement à Nouakchott des pétroliers de 50 mille tonnes, ce qui réduira la facture énergétique du pays et sécurisera son approvisionnement », a-t-il poursuivi, soulignant que le terminal, qui offre 500 emplois directs au cours de la période de distinction, comprend également deux ponts à quai et des équipements de manutention modernes, qui amélioreront le rythme de manutention dans le port”.