Accueil MAURITANIE L’ex geôlier de la République à propos des policiers “naturalisés”!

L’ex geôlier de la République à propos des policiers “naturalisés”!

PARTAGER
Un ex tortionnaire déplore les indemnisations du passif humanitaire!!!

Comme promis précédemment, Senalioune veillera à tout prix à ne laisser aucun mensonge, aucune désinformation ou contrevérité, se rapportant à la vie contemporaine de la Mauritanie, passer sans l’exposer avec fidélité à l’opinion publique, afin de susciter chez les citoyens qui prennent des réserves sur ces canulars, une réaction spontanée et vive permettant d’établir la vérité, toute la vérité, en particulier sous le règne d’enfer de l’ancien Chef de l’Etat mauritanien, Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya.

C’est dans ce cadre, que le site revient aujourd’hui sur un extrait de l’interview controversée accordée par l’ex Directeur de la Sureté d’Etat, l’ancien commissaire de police Deddahi Ould Abdallahi, sur ce qu’il a appelé la naturalisation de policiers sénégalais dans le corps des forces nationales de l’ordre.

Ci-après ces réponses faites au journaliste l’ayant interrogé à ce sujet:

“”””

Question : Avez-vous licencié des policiers lors de ces événements ?

DOA : Tout celui qui sait au fond de son cœur qu’il est sénégalais s’est enfui avant que nous ne l’arrêtions et la nationalité volée est un crime. Cette question est demandée à l’État et toute personne visée par des mesures le méritent, la naturalisation qui existe en abondance étant illégale.

Question : Avez-vous des informations sur l’ampleur de la naturalisation des étrangers en Mauritanie ?

DOA : Je n’ai pas d’informations détaillées à ce sujet, toutefois, je sais qu’elle est très étendue, qu’elle n’est pas récente et qu’elle a été favorisé par la faiblesse des moyens logistiques qui sont devenus disponibles.

Question : Reconnaissez-vous ceux dont la nationalité est française ?

DOA: Nous n’avions pas d’état civil contrôlé dans le passé, et la naturalisation ne peut être éliminée à la lumière de la propagation, de la pauvreté et du dénuement généralisés qui causent le recours à la corruption. Cela ouvre la porte à un groupe de pratiques illégales dont les auteurs sont parfois identifiés et sanctionnés et parfois ne le sont pas.