Accueil MAURITANIE Halima Ba justifie les “révélations” de la Cour des comptes

Halima Ba justifie les “révélations” de la Cour des comptes

PARTAGER

La Cour des Comptes a qualifié dans son récent rapport, le recrutement du personnel du centre d’appels “1155” anti-Covid, d’illégal et d’avoir été organisé en dehors des procédures en vigueur en la matière, indique le confrère arabophone Alakhbar

Ils étaient 50 employés à travailler dans ledit centre et à percevoir un salaire mensuel individuel de 300 000 anciennes ouguiyas.

90 millions avaient été versés à titre de salaires au profit des employés du centre précité, indique le rapport de la Cour des comptes.

Toutefois, la secrétaire générale du ministère de la santé a justifié ces dépenses, disant qu’une fois les ressources mobilisées et le centre 1155 activé, il s’est averé qu’il n’employait que 3 personnes expérimentées face à un déferlement considérable d’appels qui ont dépassé parfois 8 000 contacts en 48 heures.

 « D’où le besoin urgent de ressources humaines capables d’orienter les personnes de manière professionnelle, pendant une période record et critique », a-t-elle dit.

 « L’unique choix qui s’offrait au ministère était de chercher à identifier les personnes habilitées pour mener à bien cette mission sur la base de deux critères, à savoir détenir un bac et plus et parler plusieurs langues.

Plusieurs facteurs conjugués, dont ce qui précède, la lenteur des procédures de recrutement et l’urgence extrême de mettre en service ce numéro vert face à la propagation inquiétante de la pandémie du Covid-19, avaient contraint à recourir à ces recrutements, a-t-elle conclu.

Avec ces arguments, Halima Ba Yahya s’en sort incontestablement bien.

en effet, même si trop d’argent a été dépense, force est de reconnaitre que, plusieurs milliers de vie auraient été sauvés grâce à ce moyen d’alerte opérant 24h/24h face à une pandémie qui imposé sa loi à travers le monde et fait des millions de morts.

Par ailleurs, il faut avouer que bien d’autres prévaricateurs dénichés et autres de gros détournements de fonds et de surfacturations seront à court de justificatifs pour convaincre sur leur stratège pour motiver leur pillage systématique des biens publics