Accueil MAURITANIE Scandale : 29 limiers de l’IGE recrutés sans concours et “surpayés” !

Scandale : 29 limiers de l’IGE recrutés sans concours et “surpayés” !

PARTAGER

Le portail Cridem vient de publier un article sur ce que le gouvernement III du président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, appelle une croisade contre la corruption, à travers le redéploiement de près d’une trentaine de jeunes inspecteurs de l’Etat pour traquer les détourneurs des biens publics et les identifier les foyers de la grande corruption dans les articulations de l’Etat.

L’article qui est une traduction d’une enquête mené par le confrère arabophone Alakhbar, évoque des recrutements effectués par l’Inspection Général de l’Etat souffrant de grosses irrégularités et entachées de vice de forme et de fond.

Voilà ce que rapporte les deux confrères :

“29 personnes avaient prêté serment le 16 mars dernier devant le président de la Cour suprême, en tant que membres de l’IGE

La révélation officielle de leurs noms a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux quant au mécanisme de leur sélection, puisque l’IGE n’avait annoncé aucun concours ou tri de dossiers pour sélectionner ses membres.

L’article 10 bis stipule que les inspecteurs d’Etat doivent justifier d’au moins quinze années d’expérience, ou d’un diplôme bac+5, et d’au moins huit années d’expérience.

Il stipule également que les inspecteurs d’Etat auxiliaires devaient justifier d’au moins dix ans d’expérience, ou d’un diplôme bac+5, et d’au moins cinq ans d’expérience”.

Les limiers de l’IGE gâtés avec l’argent public

Le récent décret relatif aux avantages et rémunérations colossales accordés aux limiers de l’IGE, stipule dans son article 3 l’octroi d’une allocation mensuelle de 550 000 ouguiyas anciennes aux inspecteurs, tandis que l’article 5 leur accorde une récompense annuelle s’élevant à 2,5 millions ouguiyas anciennes et 2 millions aux inspecteurs d’État.

L’inspecteur général de l’Etat s’est également vu accorder, en vertu du même décret et selon l’article 4, une indemnité d’équipement payable tous les trois ans, d’un montant de trois millions ouguiyas anciennes, tandis que cette indemnité s’élève à deux millions ouguiyas anciennes pour les inspecteurs de l’IGE.

Les inspecteurs adjoints percevront quant à eux en vertu de l’article 3 dudit décret une prime mensuelle de 470 000 ouguiyas anciennes, tandis que l’article 5 leur accorde une prime annuelle de 1,5 million ouguiyas anciennes.

L’article 4 stipule leur octroi d’une indemnité d’équipement tous les trois ans, s’élevant à 2,25 millions ouguiyas anciennes.

Concernant les inspecteurs vérificateurs, l’article 3 leur accorde une prime mensuelle de 350 mille ouguiyas anciennes, tandis qu’ils percevront en vertu de l’article 5 une prime annuelle de 1,1 million ouguiyas anciennes, en plus d’une indemnité d’équipement tous les trois ans fixée par l’article 4 à 1,2 million ouguiyas anciennes.

Ci-après les noms des 29 personnes inspecteurs d’Etat adjoints et vérificateurs :

– Houriya Dia, Inspectrice adjointe d’Etat

– Moctar Ousmane, inspecteur adjoint d’État,

– Mohamed Vall Mohamed Vall, inspecteur adjoint d’État

– Nevissa Mohamed Khabaz, inspectrice adjointe d’État

– Ahmed Mohamed Sghair, inspecteur adjoint d’État

– Mrabih Rabou Salem Memou, inspecteur adjoint d’État

– Mounina Ahmed Bamba, inspectrice adjointe d’État

– Camara Moussa, inspecteur adjoint d’État

– Aicha Sidi Ali, inspectrice adjointe d’État

– Yacoub Cheikh Sidiya, inspecteur adjoint d’État

– Fatimetou Zahra Abderrahmane, Inspectrice vérificatrice ,

– Aminetou Baba Hamdi, Inspectrice vérificatrice,

– Baba Mohamed Cheikh, inspecteur vérificateur,

– Fatimetou Mohamed Zeine El Abidine, inspectrice vérificatrice,

– Hachem Mohamed Hassen Ekhyarhoum, inspecteur vérificateur,

– Houda Lemrabott Hamdahi, Inspectrice vérificatrice,

– Mariem Mesgharou Leghweizi, Inspectrice vérificatrice,

– Nagi Sidi Mohamed Khalifa, Inspecteur vérificateur,

– Raghiya Oumar Sidi Hamed, inspectrice vérificatrice,

– Saha El Arbi Didi, Auditeur vérificateur,

– Sana Naji Boubacar, inspectrice vérificatrice,

– Mohamed Bouya Sidi Ali, inspecteur vérificateur,

– Moulay El Hassen Ahmed Mouloud, Inspecteur vérificateur

– Mohamed Vall Sidi Mohamed, inspecteur vérificateur

– Mohamed Lemine El Hamidi, inspecteur vérificateur,

– Abou Diallo, inspecteur vérificateur,

– Fatimetou Mohamed Radhi, inspectrice vérificatrice

– Mohamed Abeidick, inspecteur vérificateur

– Sidi Mohamed Abdel Malick, Inspecteur vérificateur.

Cridem