Accueil Afrique Roi M6 : Le Gazoduc Maroc-Nigéria, bénéficiera à 440 millions d’Africains

Roi M6 : Le Gazoduc Maroc-Nigéria, bénéficiera à 440 millions d’Africains

PARTAGER

Le Roi Mohammed VI a affirmé que le Sahara marocain a toujours constitué « un lien entre le Maroc et sa profondeur africaine sur les plans humain, culturel et économique », et a saisi l’occasion pour souligner l’importance du projet de gazoduc Maroc-Nigéria qui apportera paix, sécurité énergétique et développement économique à 15 pays africains.

Dans un discours, dimanche soir, à la Nation à l’occasion du 47è anniversaire de la Marche Verte, axé sur toutes les réalisations de grande envergure, sociales, économiques et culturelles au Sahara marocain, qui ont favorisé l’essor des régions du sud du Royaume, le Souverain a réitéré l’attachement à la profondeur africaine du Maroc.

Ce lien qui se fait à travers le Sahara marocain, est le moteur des efforts de développement menés qui permettent de « consolider ce rôle historique de manière ferme et durable et, au-delà, de l’inscrire dans une perspective résolument tournée vers le futur », a-t-il dit.

En ce sens, le projet de Gazoduc Nigéria-Maroc lancé en 2016 par le Roi Mohammed VI et le président du Nigéria, Muhammadu Bouhari, s’inscrit définitivement dans cette orientation qui développera les intérêts communs de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest.

Le Mémorandum d’entente, signé récemment à Rabat, avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et, à Nouakchott avec la Mauritanie et le Sénégal, marque un jalon essentiel dans le processus de réalisation du projet, a soutenu le Roi Mohammed VI, soulignant que ce mémorandum traduit l’engagement des pays concernés à « contribuer à la concrétisation de ce projet stratégique et elle illustre leur volonté politique d’assurer son succès ».

Pour le Royaume, le Gazoduc Nigéria-Maroc représente « plus qu’un projet bilatéral entre deux pays frères », a souligné le Souverain, exprimant le souhait qu’il soit un projet stratégique profitable à l’ensemble de la région de l’Afrique de l’ouest, soit plus de 440 millions d’habitants.

Un projet, a indiqué le Roi, « destiné aux générations présentes et futures » et qui œuvre en faveur de la paix, de l’intégration économique du continent africain et de son développement commun car outre le Maroc et la Mauritanie, ce Gazoduc offre aux quinze pays de la CEDEAO, « des opportunités et des garanties en matière de sécurité énergétique et de développement socio-économique et industriel », et permettra d’arrimer l’Afrique à l’Europe.

Le Souverain a, à cet effet, affirmé « le souci du Maroc d’agir toujours, de concert avec Nos frères du Nigéria et l’ensemble des partenaires, en toute transparence et responsabilité, pour que ce projet soit concrétisé dans les meilleurs délais ».

« Nous nous félicitons ainsi de l’appui des institutions financières régionales et internationales qui ont exprimé le souhait d’apporter leur concours effectif à sa mise en œuvre », a déclaré le Roi Mohammed VI formulant sa réceptivité à toute forme de partenariat fructueux visant à mener à bien ce projet africain d’envergure

Hespress