Accueil Economie Réaliser la sécurité alimentaire est un choix stratégique, dit Adama Bocar Soko

Réaliser la sécurité alimentaire est un choix stratégique, dit Adama Bocar Soko

PARTAGER

Réaliser la sécurité alimentaire est un choix stratégique, pour la Mauritanie, a affirmé le dimanche 17 juillet à Néma, la capitale de la wilaya du Hodh Charghi, le ministre de l’agriculture Adama Bocar Soko.

 Nous œuvrons grâce à l’exploitation des terres agricoles et à l’introduction de la mécanisation de façon progressive dans l’agriculture ainsi qu’ à travers la vulgarisation des bonnes pratiques agricoles, la préservation des ressources en eau, leur exploitation de manière optimale et l’encouragement des agriculteurs à développer les différents systèmes agricoles, afin que cet objectif soit une réalité vécue sur le terrain, a-t-il dit..

Cette fermeté du ministre de l’agriculture de capitaliser l’inépuisable potentiel agricole mauritanien longtemps délaissé se trouve renforcée par le choix du Hodh Charghi pour donner le mot d’ordre à tous les citoyens de s’orienter vers ce secteur, notamment dans cette région qui renferme, selon des sources officielles, 40% des superficies agricoles sous pluie dans le pays.

Il a mis également en exergue dans son intervention avec les autorités publiques du Hodh Charghi et les intervenants dans le secteur agricole, l’importance accordée à l’agriculture dans le programme du Président et l’appui qui est accordé à ce secteur pour lui permettre de jouer son rôle dans le développement économique et social du pays.

« Cet intérêt trouve sa justification dans le fait qu’il est devenu nécessaire dans le monde d’aujourd’hui pour chaque pays de compter sur ses propres potentialités pour sécuriser ses besoins alimentaires », a précisé Amadou Bocar Soko.

Le ministère est disposé à créer les meilleures conditions possibles pour permettre aux différents acteurs du secteurs de contribuer à la réalisation de cette orientation souveraine, notamment en matière de l’agriculture pluviale qui fait l’objet d’un désintérêt de la part de la main d’œuvre dans la couche des jeunes, a-t-il assuré, mettant en exergue les actions et efforts déployés par le Département pour encourager le monde agricole dont l’acquisition du matériel agricole moderne et des semences améliorées.

Le ministre a appelé en conséquence l’ensemble des acteurs à accompagner cette campagne agricole en vue du développement de l’agriculture en Mauritanie.

Le ministre avait visité, en marge de cette tournée, le barrage de la campagne dans la commune de Bengou relevant de la moughataa de Néma.

Réalisé en 2000 par la direction de l’aménagement rural sur une superficie de 87 hectares au profit de 5 villages agricoles dont les populations comptent entièrement sur l’agriculture, il est resté deux ans sans être exploité à cause de la faiblesse des pluies.

Sur place, le ministre s’est aussi informé sur des quantités de semences traditionnelles rendues disponibles par le département pour appuyer les agriculteurs.

Il s’est rendu également au barrage d’El Mebrouk, situé à 25 kilomètres au sud de Néma où il a pu constater l’enthousiasme des agriculteurs à participer activement à la campagne.

Ce barrage couvre une superficie de 165 hectares dont 124 sont exploitables au profit de 12 villages avoisinant le site

Avec AMI