Accueil MONDE Qatar 2022: La différence abyssale des salaires entre les 32 entraîneurs présents

Qatar 2022: La différence abyssale des salaires entre les 32 entraîneurs présents

PARTAGER

Dans la plus atypique coupe du monde de l’histoire, celle qui se déroule actuellement au Qatar, il est une compétition dans la compétition à savoir celle des entraîneurs. Mais à un autre niveau, celle des appointements des sélectionneurs les mieux payés.

En effet, les coachs qui préparent leurs sélections au mieux pour espérer fouler la pelouse du stade de Lusail au soir du 18 décembre, où se déroulera la finale, ou tout au moins avoir le meilleur parcours possible pour leurs joueurs, ne sont pas tous logés à la même enseigne à la fin du mois ou au bout de l’an quand ils arrivent à le boucler.

Le sélectionneur du Maroc Walid Regragui est le mieux payé des entraineurs africains avec 756.000 euros et quelques miettes, et se positionne en 24ème position. Le deuxième entraineur africain le mieux payé est celui du Ghana, l’Irlandais Chris Hughton avec 400.000 euros.

A ce petit jeu du calcul des appointements des uns et des autres donc, c’est l’Allemagne qui arrive en tête quant aux sélectionneurs les mieux payés alors que la Tunisie est bonne dernière de la liste des 32 et la différence est tout simplement abyssale.

Jugez-en ! Le premier est l’Allemand Dieter Flick qui touche un salaire annuel 6,5 millions d’euros. Il dépasse largement les 2,65 millions d’euros que touchait son prédécesseur Joachim Low. Le Tunisien  Jalel Kadri, est le « cancre » (façon de parler) des entraineurs les mieux payés de ce mondial. Le malheureux n’encaisse en une année que 130 mille euros, si l’on se fie au classement de l’ agence Euromericas Sport Marketing, mais pour autant cela n’enlève rien à ses qualités.

Le podium est complété par l’Anglais Gareth Southgate (Angleterre) (6.250.000) et le Français Didier Deschamps (France) (4.900.000). Le top cinq est bouclé par Tite (Brésil) et Louis Van Gaal, (Pays-Bas) avec respectivement 3,6 et 2,9 millions.

Ils sont dix-huit (18) sélectionneurs à percevoir un salaire supérieur à un million d’euros par an. Parmi ceux-là en sixième position apparaît l’Argentin Gerardo Martino ou Tata Martino pour les intimes qui veille au destin du Mexique. Il est le mieux payé des entraineurs de la Concacaf, avec 2,9 millions d’euros de revenus par an.

L’Espagnol Félix Sanchez Bas (Qatar) avec 2,4 millions d’euros et le Portugais Fernando Santos (Portugal) avec 2,25 millions d’euros et le Turco-Suisse Murat Yakın (Suisse) avec 1,6 million d’euros complètent respectivement le classement des dix premiers entraineurs les mieux payés.

On retrouve dans ce top 18 des entraîneurs de renom l’Espagnol Luis Enrique (Espagne) à la 16ème place avec 1,15 million d’euros ou le Français Hervé Renard (Arabie saoudite) avec 1,1 million d’euros.

Pour en revenir à l’Afrique, Rigobert Song – Cameroun avec 340.000 euros et Aliou Cissé Sénégal avec 310.000 euros et sont respectivement classés 30ème et 31ème.

38% des techniciens viennent de cinq pays: L’Argentine (3) et l’Espagne sont celles qui sont les plus représentées, avec Enrique, Sanchez Bas et Roberto Martinez (Belgique) 14ème et qui perçoit 1,2 million d’euros annuellement, .

La Coupe du monde 2022 sera celle qui rapportera le plus d’argent aux équipes avec une augmentation de 40 millions de dollars par rapport au mondial russe de 2018, qui déjà à l’époque avait été augmentée de 12% par rapport à de la Coupe du monde au Brésil.

Voici par ailleurs le classement

Hans-Dieter Flick – Allemagne – 6,5 millions d’euros

Gareth Southgate – Angleterre – 5,8 millions d’euros

Didier Deschamps -France- 3,8 million d’euros

Tite -Brésil- 3,6 million d’euros

Louis van Gaal  -Pays-Bas- 2,9 million d’euros

Gerardo Martino -Mexique – 2,9 million d’euros

Lionel Scaloni – Argentine – 2,6 million d’euros

Félix Sánchez Bas – Qatar – 2,4 million d’euros

Fernando Santos – Portugal – 2,25 million d’euros

Murat Yakın -Suisse-avec 1,6 million d’euros

Paulo Bento – Corée du Sud – 1,3 million d’euros

Graham Arnold – Australie – 1,3 million d’euros

Gregg Berhalter – Etats-Unis – 1,25 million d’euros

Roberto Martínez – Belgique – 1,2 million d’euros

Kasper Hjulmand – Danemark – 1,15 million d’euros

Luis Enrique – Espagne – 1,15 million d’euros

Hervé Renard – Arabie saoudite – 1.1 million d’euros

Hajime Moriyasu – Japon – 1,05 million d’euros

Diego Alonso – Uruguay – 860 000 euros

Gustavo J. Alfaro – Equateur – 770 000 euros

Walid Regragui – Maroc 756 000 euros

Dragan Stojković – Serbie – 650 mille euros

Dragan Skočić – Iran – 650 000 euros

Zlatko Dalić – Croatie – 550 000 euros

Czesław Michniewicz – Pologne – 500 000 euros

John Herdman – Canada – 480 000 euros

Chris Hughton – Ghana – 400 000 euros

Rob Page – Pays de Galles – 380 000 euros

Luis F. Suárez – Costa Rica – 350 000 euros

Rigobert Song – Cameroun – 340 000 euros

Aliou Cissé – Sénégal – 310 000euros

Jalel Kadri – Tunisie – 130 000 euros

Hespress Français