Accueil Politique Opinion : Shameful, le seul mot pour décrire le Sénégal !

Opinion : Shameful, le seul mot pour décrire le Sénégal !

PARTAGER

Contemplant un beau coucher du soleil depuis mon balcon, je ne pus encore une fois me reconfiner au plus profond de mon ego pour faire un tour d’horizon de la situation de Sunugal dans ses conjonctures les plus infâmes et les plus avilissantes. République ou Ré-poubellique ? Je ne sais que dire. Je me perds dans mes mots. Son excellence, Oncle Gaindé-le-lion, depuis votre accession à l’autorité suprême, le Sénégal est dans une situation cauchemardesque. Il n’est plus celui de Diouf encore moins de Wade. Il est dans l’abîme et dans les gouffres de la mal gouvernance. Qui aurait dit que l’espoir que la jeunesse avait à votre égard après votre discours au soir des élections du 25 mars 2012 se serait ébranlé comme un château de cartes ? On se rappelle les sentiments d’admiration que nous avions en vous écoutant. Heureusement, les nouveaux types de Sénégalais ne sont pas ingénus. Détrompez-vous quand vous pensez les renarder. Quelle que soit votre posture, que vous soyez le Roi-lion ou gardien de Ndoumbélane, rien ne vous donne blanc-seing d’enténébrer une jeunesse lucide, perspicace et consciente de la situation actuelle de notre cher pays.

Au Sénégal, rien ne marche. La sécurité souffre, la santé agonise et la Justice léonine et partiale. Vous nous aviez promis bonne gouvernance et transparence, gestion sobre et vertueuse des biens publics. Combien de promesses et engagements non tenus ? Combien de détenus politiques alors que vos partisans sont pour la plupart pincés dans des scandales abjects de détournements de biens publics et de faits divers ? N’est-ce pas vous qui avez promis de solutionner le problème de la sécurité ? de la santé ? de l’éducation ? de l’inondation ? du chômage ? de l’emploi des jeunes ? Votre gestion est devenue onctueuse et délicieuse pour la plupart de vos affidés occupant plateaux Tv, radios et réseaux sociaux, se narrant pseudos influenceurs, et proférant insultes et insanités à d’honnêtes citoyens dont la plupart n’ont que le tort d’être de vaillants patriotes et de grands défenseurs de la démocratie. Comment ne pas être commotionné quand vous avez répondu favorablement dans un communiqué aux jeunes reporters de votre engagement à la liberté de presse, à la protection des journalistes et des métiers relevant du Code de la presse. Que nenni ! La récente arrestation du journaliste PAN nous révèle tout le contraire. Apparemment, rien n’est logique dans vos discours. Ayez au moins la bienséance de respecter le principe de non-contradiction.

Comment ne pas être accablé après avoir été cocufié par un individu à qui nous avons donné foi et espérance ? Je reste courroux car le mal est profond. Diantre ! Qu’avons-nous fait pour mériter de tels dirigeants ?

Tierce fois, c’est droit certes, seulement votre second mandat dit tout le contraire. S’il n’y a jamais deux sans trois, cette fois-ci le Sénégal fera exception. Il y aura deux SANS TROIS.

NDOURA Wally Mbergane

ndourawallymbergane@hotmail.com

Un apprenti philosophe

Lequotidien