Accueil MAURITANIE Mauritanie: ouverture du forum sur l’esclavage dans les pays du Sahel

Mauritanie: ouverture du forum sur l’esclavage dans les pays du Sahel

PARTAGER
Mauritanie: ouverture du forum sur l'esclavage dans les pays du Sahel

Le gouvernement mauritanien avec l’appui du président d’IRA, Biram Dah Abeid, a lancé ce mercredi les travaux du forum régional de lutte contre l’esclavage dans les cinq pays du Sahel. 

À l’issue d’ouverture du forum présidé par Dah Abeid, qui a exprimé sa satisfaction quant à l’organisation de ce forum en Mauritanie, notant qu’il est intervenu sur plusieurs forums dans les pays européens, mais son discours en Mauritanie passe plus vite et avec une large audience.

Dah Abeid a loué l’arsenal judiciaire en Mauritanie, qu’il a qualifié de remarquable, soulignant qu’il devance les arsenaux judiciaires de certains pays voisins.

“Le système judiciaire en Mauritanie n’a pas suivi le rythme de l’administration politique et législative dans la lutte contre l’esclavage dans le pays, notant que de nombreux cas d’esclavage entrent dans un tunnel sombre lorsqu’ils parviennent à la justice”. Déclare Dah Abeid.

Ce forum de deux jours comprend des sessions sur la lutte contre l’esclavage dans ces pays, les expériences des organisations de la société civile dans sa lutte, les aspects psychologiques et sociaux, ses causes et ses conséquences dans la région. Les enjeux et les perspectives seront abordés et un guide de lutte sera présenté.

Le commissaire aux droits de l’homme à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, Cheikh Ahmedou Ould Ahmed Salem Ould Sidi, a déclaré lors de l’ouverture que ce forum est organisé pour la première fois dans l’histoire de la Mauritanie, ajoutant que c’est une preuve éclatante de la volonté sincère des hautes autorités et de leur ferme détermination à privilégier la concertation et le dialogue et à rejeter l’exclusion et la marginalisation.

En marge de l’ouverture de ce forum des manifestants de toutes catégories de la Mauritanie, devant le palais du congrès, ont fustigé cette réunion comme étant une mascarade du gouvernement en vue d’obscurcir ce qui se passe réellement en Mauritanie.

Les manifestants ont exprimé leur colère face aux exactions que commet toujours le gouvernement en matière de violations des droits humains en Mauritanie récemment dans la région de Trarza (Ngawlé) et expriment que l’esclavage sévit toujours dans ce pays