Accueil MAURITANIE Mauritanie: Non l’apartheid n’est pas mort !

Mauritanie: Non l’apartheid n’est pas mort !

PARTAGER
Mauritanie: Non l’apartheid n’est pas mort !

L’apartheid  mot afrikaans  signifiant  séparation,  politique de développement séparé  qui  a régné sur l’Afrique du Sud  de 1948 à 1991 était donné pour mort. 

31 ans après le voilà ressuscité  tout doucement dans un pays de l’Afrique de l’Ouest: Mauritanie.

S’il n’ y a pas eu un Daniël MALAN  comme en Afrique du sud père fondateur de l’apartheid , il n ‘ y a eu en Mauritanie aucun géniteur proprement  dit . »

C’est plutôt  une mise en place planifiée , concertée , secrète de ce qu’est devenu aujourd’hui le système politique en Mauritanie .

En effe  plusieurs régimes politiques se sont succédés parfois  en opposant , parfois en continuateur mais jamais de rupture avec la politique culturelle , économique et sociale mise en place par Moctar Ould DADDAH, tous continuateurs avec chacun sa sensibilité son tempérament …

1978 , l’arrivée des militaires au pouvoir  accueillie dans la joie par  le peuple va sonner le glas des espoirs d’une partie de ce peuple.

L’apartheid n’est pas mort , il  a ressuscité  en Mauritanie : patiemment , obstinément .

-l’armée est devenue ethnique 

-la police est  devenue ethnique 

-les ministres , ambassadeurs , préfets , wali , wali mouçaid  officiers supérieurs de l’armée , les  magistrats , avocats …etc   tous sont devenus presque exclusivement  beydanes (blancs en hassanya) ;

Les quartiers des villes sont distinctifs : les luxueux pour l’élite Beydane  les autres pour les noirs (hratins , peuls , soninko , wolofs)

Cet apartheid est d’autant plus pernicieux , qui a été mis en place par étapes , sans brusquer et n’a aucune trace juridique .

Le caractère abject de cet apartheid se trouve ou ne se retrouve pas justement dans les textes .

Tous sont républicains , appellent à l’unité nationale  mais dans les faits , par le népotisme les extrémistes arabes  ont non seulement réussi à prendre en otage toutes les décisions importantes du pays mais  aussi  à créer le doute et la zizanie entre les peuples qu’ils oppriment  .

Et se servant de l’Islam , religion de tous les mauritaniens , le système a réussit à endormir toute volonté de révolte .Usant en cela de Oulémas et autres imam acquis à sa cause .

Sur le plan international ce pays dont le caractère ségrégationniste est pourtant connu reste à l’abri des critiques au nom de la scélérate « non ingérence» bien africaine .

Et le monde à l’écoute des organisations  régionales  en particulier  l’Union africaine  reste muet face à la dignité des peuples bafoués en Mauritanie 

La seule issue qui reste c’est de s’inspirer de nos frères d’Afrique du sud .

Eux s’étaient battus contre  un apartheid codifié et soutenu par l’occident ( à cause de la guerre froide de l’époque)

Nous nous battrons contre un apartheid  non codifié , donc difficile à combattre juridiquement mais aucun pays aujourd’hui ne peut soutenir ce qui se passe en Mauritanie ;

Levons nous battons nous pour la survie sur la terre de nos ancêtres comme les peuples azaniens .

Nous avons des frères beydanes justes et mécontents de ce qui se passe , ne nous y trompons pas  ceux là sont aussi nos alliés !!!

Battons nous  par nos marches, nos settings   jusqu’à ce que le monde nous écoute , et la junte militaro fasciste aussi (Il s’agit bien d’un régime militaire malgrè les apparences)

Nouakchott   27/07/2022

NEMAHAIDARA