Accueil MAURITANIE Les Etats-Unis donnent 300.000 vaccins à la Mauritanie

Les Etats-Unis donnent 300.000 vaccins à la Mauritanie

269
0
PARTAGER
Les Etats-Unis donnent 300.000 vaccins à la Mauritanie

La Mauritanie a reçu un peu plus de 300 000 doses de vaccin Coronavirus, par les États-Unis d’Amérique dans le cadre de l’Alliance internationale pour l’accès à la vaccination contre le Covid-19.

Le lot, du type Johnson & Johnson, a été reçu par le Ministre de la Santé Dr Sidi Ould Zahaf à l’aéroport international de Nouakchott. Le Ministre a exprimé sa gratitude aux Etats-Unis d’Amérique pour ce don, indiquant qu’il s’agit d’une occasion d’exprimer ses remerciements au nom du Président Mohamed Ould Ghazouani et du gouvernement du Premier ministre Mohamed ould Bilal au peuple américain pour avoir concédé des quantités importantes de vaccins pour la Mauritanie.

Ould Zahaf a souligné que ce don, comme ses prédécesseurs, soutiendra les efforts déployés dans le cadre de la lutte contre la pandémie, et renforcera les capacités du pays dans le domaine de la vaccination contre le Covid 19.

Ould Zahaf a appelé les citoyens à profiter des efforts déployés par le président de se vacciner pour se protéger et protéger leurs familles, surtout les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques.

Le Chargé d’Affaires à l’ambassade des États-Unis, Inger Tangborn, a indiqué que ce livraison de don de vaccin Johnson & Johnson à la Mauritanie s’est faite dans le cadre de l’initiative COVAX et en coordination avec l’Union africaine et la Global Vaccine Alliance.

COVAX est le pilier vaccinal du Dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19, ou l’Accélérateur ACT, une collaboration mondiale novatrice visant à accélérer la production et l’égalité d’accès aux produits de diagnostic, aux traitements et aux vaccins contre la COVID-19, y inclus pour les pays les plus pauvres.

L’objectif du programme COVAX soutenu par l’ONU est de mettre à disposition deux milliards de doses de vaccin contre le virus de la COVID-19 à tous les pays du monde, indépendamment de leur richesse, d’ici la fin 2021.