Accueil MAURITANIE Le parti Sawab condamne l’arrestation d’activistes de l’IRA

Le parti Sawab condamne l’arrestation d’activistes de l’IRA

PARTAGER

Le parti Sawab d’opposition n’est pas resté indifférent, comme les  autres formations politiques, face à l’interpellation d’activistes et de membres de l’initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste “IRA”, ce mouvement dont il a cautionné la candidature du président en l’occurrence, le député Biram Ould Dah Ould Abeid, au cours des élections présidentielles de juin 2019, permettant à ce parti de se hisser aux premières loges de la scène politique mauritanienne, après avoir prêté confusion pendant une longue période, aux formations cartables.

En effet, Sawab a vivement condamné ce jeudi 22 septembre courant, l’arrestation d’activistes et de membres de IRA, se disant surpris par “le retour des dispositifs sécuritaires aux anciennes pratiques », dont il avait tant souhaité la disparition et espérant qu’elles ne soient plus qu’un mauvais souvenir.

L’arrestation des militants et membres de l’IRA a été opérée sans aucune justification légale, politique ou activiste, a déploré Sawab dans un communiqué, rappelant le contexte de concertation actuellement en vigueur entre les forces politiques et le gouvernement représenté par le ministère de l’intérieur et de la décentralisation et qui contraste avec cette vague d’arrestation.

Nous nous attendions à ce que tous les messages de concertation s’orientent vers l’apaisement et l’assainissement de l’atmosphère générale, pour assurer la participation de tous et rassurer les différents acteurs politiques avec toutes leurs tendances à prendre des mesures concrètes pour jeter les fondements d’un Etat de droit et de loi, souligne le communiqué précité

 Sawab a qualifié par ailleurs les arrestations susmentionnées d “atteinte flagrante aux droits individuels et collectifs”, appelant à libérer immédiatement les activistes et à cesser tout acte visant à troubler l’atmosphère de calme et de tranquillité ainsi qu’à préserver les droits individuels et collectifs des citoyens.