Accueil MAURITANIE Mauritanie: Le gouvernement salue les résultats du dialogue national sur les élections

Mauritanie: Le gouvernement salue les résultats du dialogue national sur les élections

PARTAGER
Quatre nominations au Conseil des Ministres

Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine a informé hier mercredi 21 septembre courant,  le conseil des ministres tenu sous la supervision du Président et du Premier ministre, des résultats du dialogue intervenu récemment entre son Département et plus d’une vingtaine de partis politiques.

Les discussions ont été ouvertes, franches et constructives, a affirmé le premier policier du pays, selon lequel, les pourparlers avaient été engagés avec les partis politiques, conformément à la tradition de dialogue politique spécifique à la gouvernance du Président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani.

Les membres du gouvernement s’en sont également félicités et ont remercié tous les acteurs politiques pour la réussite dudit dialogue.

L’homme fort de Nouakchott s’est démarqué par rapport à ses prédécesseurs en privilégiant l’apaisement politique et en recevant au palais présidentiel, dès sa prise de fonction à la tête du pays, les plus grands leaders politiques, rappelle-t-on.

Cette disposition d’ouverture lui a valu d’être le président sous lequel, les opposants de tout bord, ont baissé leur activisme au plus bas niveau et les leaders de gauche avaient été moins virulents et allant même à faire les éloges de Ghazouani, lui rappelant toutefois d’éviter de tomber dans le cercle vicieux politique des autres anciens présidents, notamment ould Abdel Aziz, qui s’étaient servis du dialogue pour gagner le temps et briser l’échine de la contestation.

Un projet de dialogue inclusif entre toutes les forces du pays, de la Majorité et de l’opposition avec l’implication du sérail, avait été même amorcé et franchi d’importants pans avant d’être suspendu, suscitant des interrogations demeurées depuis sans réponse.

Plus tard, le gouvernement avait opté pour une concertation participative avec tous les protagonistes politiques en vue de la préparation des futures élections législatives, régionales et municipales.

Un accord commun a été trouvé entre les protagonistes pour la tenue de ces échéances au premier trimestre de 2023.