Accueil MAURITANIE La Mauritanie et le Mali Signent des accords facilitant les échanges commerciaux

La Mauritanie et le Mali Signent des accords facilitant les échanges commerciaux

PARTAGER
La Mauritanie et le Mali Signent des accords facilitant les échanges commerciaux

La Mauritanie et le Mali ont signé un accord pour faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays, au moment où la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a imposé des sanctions au Mali suite à la proposition des autorités de transition de rester pour une période de cinq ans.

La signature de l’accord s’est déroulée hier soir, lundi, en présence de Naha Mint Hamdy Ould Mouknass, ministre du Commerce de la Mauritanie et de Mohamed Mahmoud, ministre du Commerce et de l’Industrie du Mali.

Selon l’Agence, l’ accord vise à faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays et à renforcer la coopération entre les acteurs économiques des deux parties .

La ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme a expliqué qu’une telle garantie faciliterait les transactions commerciales et encouragerait les acteurs économiques à transférer les marchandises aussi rapidement que nécessaire.

Pour rappel, la CEDEAO et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont imposé, le 9 janvier, une série de sanctions économiques et diplomatiques à l’encontre du Mali en réponse à l’intention de la junte de se maintenir au pouvoir encore plusieurs années. Parmi ces mesures, fermeture des frontières avec le Mali au sein de l’espace sous-régional et suspension des échanges autres que de produits de première nécessité.

La veille de l’annonce de ces sanctions, jugées « illégitimes, illégales et inhumaines » par le chef de la junte malienne, le colonel Assimi Goïta, la junte avait soumis à la CEDEAO un nouveau calendrier pour rendre le pouvoir au civil, se projetant sur quatre ans au lieu des cinq ans promis par le pouvoir malien. Mais cette proposition n’a pas suffi pour freiner le processus d’instauration de ces sanctions.

La Mauritanie avait annoncé il y a un mois que sa position sur la crise au Mali est conforme à la position de la CEDEAO et de la communauté internationale.