Accueil MAURITANIE Imminence du procés de l’ancien président Ould Abdel Aziz*

Imminence du procés de l’ancien président Ould Abdel Aziz*

PARTAGER

Le procés de l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz serait sur le point de commencer. C’est ce qu’indique un avocat bien informé des secrets du palais de justice, en l’occurrence Me Mohamed Ould Moîne, d’ailleurs un ex ministre de Ould Abdel Aziz que ce dernier avait lâché après avoir échoué à le soumettre à ses ordres faits au nom de l’Etat mais malheureusement plus deconnectés de l’intérêt public.

“Aujourd’hui, au palais de justice, j’ai vu l’accusation préparer la salle, tester le microphone comme si le procès est un cas exceptionnel que l’accusé devrait le savoir : un ancien chef d’État ou un ancien chef de gouvernement n’est qu’une personne accidentelle comme n’importe qui d’autre, et la Justice qui envoie un employé de Somelec en prison pour dix ans pour avoir acquis 7 millions MRO doit envoyer un ancien directeur de Somelec pour 7 milliards MRO aux oubliettes s’il est reconnu coupable”, écrit Me Ould Moïne sous le titre “J’ai regardé le dossier de Mohamed Ould Abdel Aziz et ses associés….” dont ci-après l’intégralité

“J’ai regardé le dossier de Mohamed Ould Abdel Aziz et ses associés…

C’est le dossier numéroté 01 et je l’ai trouvé plein de déclarations, de preuves et de témoignages.

Il me semble que le procès de l’accusé dans le dossier n° 01 sera intéressant.

Il constituera un événement juridique de premier plan et sera suivi par l’opinion publique locale et internationale.

Tous les peuples du monde souffrent du problème de la corruption financière et de l’utilisation des pots-de-vin aux plus hauts niveaux. Il n’est donc pas surprenant de voir le volume de couverture médiatique qui accompagnera l’événement.

Ceux qui pêchent en eaux troubles et font passer la gueule de bois rapidement sur la sécurité sont pour un suivi hier et pour un procès aujourd’hui. Ils savent plus que les autres que chacun de ces accusés n’est pas plus grand que sa vraie taille et ils savent avec certitude et conviction : que l’Etat est plus fort que tout le monde, individuellement et collectivement. Les tribus et les familles sont les pires de toutes… Personne n’est au-dessus de la loi et de la justice.

Le peuple mauritanien, épuisé par des décennies de corruption financière continue, a le droit de voir de ses propres yeux le sort de la corruption et des corrompus et d’assister à l’argument et au débat sur la punition ou non. Ce type de question est éducatif, éclairant et avertissant par les enseignements qu’il contient et par les poids terrifiants.

Aujourd’hui, au palais de justice, j’ai vu l’accusation préparer la salle, tester le microphone comme si le procès est un cas exceptionnel que l’accusé devrait le savoir : un ancien chef d’État ou un ancien chef de gouvernement n’est qu’une personne accidentelle comme n’importe qui d’autre, et la Justice qui envoie un employé de Somelec en prison pour dix ans pour avoir acquis 7 millions MRO doit envoyer un ancien directeur de Somelec pour 7 milliards MRO aux oubliettes s’il est reconnu coupable.

Tidjikja

Ce début discriminatoire n’a aucun sens. Veiller au nettoyage des salles de bain et à la peinture des murs n’a aucun sens, car devant la justice, la lignée se termine, les rangs disparaissent et seuls les droits de l’homme universels restent sans clinquant et sans hypocrisie.

Très franchement, je pense, et j’affirme même que si j’aurais été consulté sur le sujet de ce procès, j’ ordonnais le transfert de toutes les audiences hors de Nouakchott.

Pas par peur de qui que ce soit, mais plutôt pour éviter la confusion au cœur de la ville et pour que le trafic ne soit pas perturbé par eux.

Oui, le tribunal de la corruption a le droit de se tenir n’importe où dans le domaine foncier en Mauritanie, car sa juridiction territoriale couvre toute la Mauritanie d’ Aïn Ben Tili à Ndiago et de Ghabou à Nouadhibou.

Je pense que le bon endroit pour tenir ce procès est la ville de Tidjikja, véritable havre de paix au centre de la Mauritanie où l’être humain trouve  encore la sensation d’existence par rapport à la métropole et ses gratte-ciels.

Tidjikja dispose d’un hall spacieux bien aménagé et entretenu, de téléphone, de l’électricité et d’Internet haut débit.. Cela est indispensable à la disponibilité des éléments de confort, de réassurance et de tranquillité nécessaires à un examen libre et modéré des faits et conditions.