Accueil Economie Doublement de la part de l’État dans le CEP de BirAllah

Doublement de la part de l’État dans le CEP de BirAllah

PARTAGER
Quatre nominations au Conseil des Ministres

Le Conseil des Ministres a adopté au cours de son conclave extraordinaire de ce jeudi 20 octobre courant, le projet de décret portant approbation du Contrat d’Exploration-Production (CEP )sur le Bloc BirAllah du Bassin Côtier.

Il s’agit du CEP signé le 11 Octobre 2022 entre l’État Mauritanien et les Sociétés BP, KOSMOS ENERGY et SMH.

Le nouveau decret apporte deux améliorations, indique le gouvernement, à savoir :

 La part de l’État est portée à 29% contre 14% dans le contrat précèdent

 Une phase d’exploration de 30 mois pour aboutir à une décision finale d’investissement.

Ci-après l’intégralité du communiqué de la réunion du gouvernement :

Le Conseil des Ministres s’est réuni le Jeudi 20 octobre 2022 sous la Présidence de Son Excellence Monsieur le Président de la République Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani.

Le Conseil a examiné et adopté les projets de décrets suivants :

Projet de décret portant approbation du Contrat d’Exploration-Production sur le Bloc BirAllah du Bassin Côtier signé le 11 Octobre 2022 entre l’État Mauritanien et les Sociétés BP, KOSMOS ENERGY et SMH.

Rappelons que la découverte en question faisait partie du bloc C-8 dont les travaux d’exploration ont expiré le 15 juin dernier, avant qu’une décision finale d’investissement soit déclarée. Afin d’accélérer la prise de la décision finale d’investissement et d’améliorer les conditions du contrat, le département a engagé des discussions avec le contractant pour rentrer dans un nouveau contrat qui capitalise sur le travail déjà réalisé.

Ainsi, le nouveau Contrat d’Exploration-Production apporte des améliorations importantes pour le compte de l’État par rapport à l’ancien et par rapport aux contrats existants, à savoir :

 La part de l’État est portée à 29% contre 14% dans le contrat précèdent

 Une phase d’exploration de 30 mois pour aboutir à une décision finale d’investissement.

Il importe de souligner que le développement de Bir Allah repose de façon critique sur l’évaluation technique de la capacité du Port de N’Diago, de recevoir et d’abriter les infrastructures du Projet.

-Projet de décret modifiant certaines dispositions du décret n° 2009-169 du 03 mai 2009 portant création d’une compagnie aérienne dénommée «Mauritania Airlines International».

Conformément aux dispositions de l’article 06 modifié du présent décret, et compte tenu de l’importance des missions dévolues au directeur général, et de la nécessité d’en gérer étroitement les aspects pratiques, le poste de directeur général adjoint est créé afin de l’assister dans l’accomplissement de ces tâches.

-Projet de décret portant approbation des modifications apportées au statut de Mauritanian Airlines International adopté par le décret n° 2009-238 du 04 décembre 2009, portant approbation du statut de Mauritanian Airlines International.

La société Mauritanie Airlines a connu une augmentation du capital de 2.098.999.900 à 6.867.000.000 MRU, sur la base d’une décision de l’assemblée générale qui a tenu sa session extraordinaire les 13 et 14 juillet 2022, ce qui a conduit à une nouvelle répartition des participants selon leurs actions

Dans ce cadre, il a été également décidé de modifier la composition du Conseil d’Administration par la nomination d’un nouveau Président, représentant de l’État, et un nouveau membre au Conseil d’Administration, représentant le Ministère des Affaires Économiques et de la Promotion des Secteur Productifs, conformément aux nouvelles modifications apportées au statut.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur par Intérim a présenté une communication relative à la situation internationale.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, a présenté une communication relative à la situation intérieure.

Par ailleurs le Ministre de l’Éducation Nationale et de la Réforme du Système Éducatif a fait le point sur la situation et les conditions de la présente rentrée scolaire qui marque le début de l’École Républicaine. Il a indiqué qu’il y a eu environ 80.000 enfants inscrits en 1ere année sur toute l’étendue du territoire, sur un effectif global attendu de 100.000 à 110.000.

Aussi, toutes les mesures facilitant le déroulement de l’année sont déjà prises et seront renforcées continuellement. Elles tournent autour de :

– l’élaboration des textes d’application de la loi d’orientation ;

– la réhabilitation des infrastructures scolaires en collaboration entre l’État et le secteur privé ; et

– la concertation continue avec tous les acteurs concernés.

Enfin, le Conseil a pris la mesure individuelle suivante :

Ministère de l’Éducation Nationale et de la Réforme du Système Éducatif

Cabinet du Ministre

Chargé de Mission : Mariem Hamed Mohamed Sidi, Professeur, titulaire d’un Master en Droit des Affaires.