Accueil MONDE CM 2022 : “l’Albiceleste” en finale, en attendant France-Maroc

CM 2022 : “l’Albiceleste” en finale, en attendant France-Maroc

PARTAGER

Lionel Messi à une marche du Graal ! Avec un doublé de Julian Alvarez, l’Argentine a puni la Croatie (3-0) ce mardi 13 décembre en demi-finale du Mondial-2022 et offert à son capitaine une nouvelle finale planétaire dimanche, contre la France ou contre le Maroc, opposés mercredi.

Huit ans après avoir buté sur l’ultime échelon du Mondial-2014 (1-0 contre l’Allemagne), l’Albiceleste semble portée par une mission sacrée au Qatar : hisser son capitaine et N.10 sur le toit du monde, à la même altitude que l’icône Diego Maradona.

Lionel Messi à une marche du Graal ! Avec un doublé de Julian Alvarez, l’Argentine a puni la Croatie (3-0) ce mardi 13 décembre en demi-finale du Mondial-2022 et offert à son capitaine une nouvelle finale planétaire dimanche, contre la France ou contre le Maroc, opposés mercredi.

Huit ans après avoir buté sur l’ultime échelon du Mondial-2014 (1-0 contre l’Allemagne), l’Albiceleste semble portée par une mission sacrée au Qatar : hisser son capitaine et N.10 sur le toit du monde, à la même altitude que l’icône Diego Maradona.

Le jeune attaquant de Manchester City a ensuite doublé la mise au bout d’une contre-attaque échevelée, avec toute la réussite de ses 22 ans et de deux contres favorables (39e).

Mais Messi reste Messi : sur le troisième but, c’est la star du Paris SG qui a fait tourner en bourrique la défense croate avant de servir en retrait Alvarez (69e), auteur de son 4e but dans ce Mondial.

Dans un stade de Lusail acquis au camp ciel et blanc, ces buts ont libéré les milliers de supporters argentins massés dans les gradins, religieusement dévoués à la cause de « leur » Messi (35 ans) malgré les difficultés initiales de l’Albiceleste au Qatar (dont une défaite 2-1 contre l’Arabie saoudite).

Crève-coeur pour Modric

Ils espèrent être tout aussi nombreux et tout aussi joyeux dimanche pour la finale, programmée dans le même stade (16h), alors que la Croatie devra se contenter du match pour la troisième place samedi (16h), contre le perdant de l’autre demi-finale, France-Maroc, programmée mercredi (20h).

Ce dénouement est un crève-coeur pour les Croates et pour leur maître à jouer Luka Modric (37 ans), qui rêvait sans doute de la plus belle des scènes pour achever sa carrière en Coupe du monde… même si un possible troisième podium mondial après 1998 (3e) et 2018 (2e) récompenserait l’immense talent footballistique de ce petit pays de moins de 4 millions d’habitants.

Qui se dressera dimanche sur la route de Messi et de tout un peuple ? La France, championne du monde en titre et bourreau de l’Argentine en huitièmes en 2018 (4-3) ? Ou bien l’étonnant Maroc, première équipe africaine qualifiée pour le dernier carré et emblème du monde arabe ?

Les propriétaires qataris du PSG seront peut-être partagés mercredi entre soutenir une autre nation arabophone et rêver d’une confrontation de légende entre deux de leurs plus beaux joyaux, les attaquants parisiens Lionel Messi et Kylian Mbappé.

Entre le septuple Ballon d’Or argentin et son jeune cadet, lui-même prétendant au trophée de meilleur joueur du monde, le duel serait spectaculaire. Et particulièrement épicé après des propos de Mbappé décrivant en mai un football sud-américain « pas aussi avancé » que son homologue européen, ce qui avait suscité un tollé en Argentine…

Messi dans la lumière

En attendant, entre Messi et Modric, le duel des Ballons d’Or n’a pas vraiment eu lieu ce mardi soir, tant l’Argentine a rapidement sanctionné les errements défensifs des Croates. Le score, miroir de la retentissante victoire croate en phase de poule du Mondial-2018 (3-0), a aussi un air d’affront lavé pour l’Albiceleste.

Il n’y a guère eu qu’un petit pont de Modric pour enthousiasmer les supporters aux damiers en début de match, avant que Messi ne prenne toute la lumière : avec le 11e but de sa carrière en Coupe du monde, voilà la « Puce » seule en tête des buteurs argentins dans l’histoire de la compétition reine.

Huffingtonpost.fr