Accueil MAURITANIE Brusque décès du maire de la Commune de Niabina/Garlol

Brusque décès du maire de la Commune de Niabina/Garlol

PARTAGER
Brusque décès du maire de la Commune de Niabina/Garlol

Le jeune maire de la commune de Niabina/Garlol, Aliou Sarr est décédé subitement, ce dimanche 2 octobre à son domicile familial au Kossovo (Nouakchott), à l’âge de 40 ans.

Elu en 2018 et au 2e tour sous les couleurs du Sursaut, maire de cette commune Rurale du département, Aliou Sarr est connu dans l’échiquier départemental où ils ont imposé, lui et ses amis, leur parti. Il fait partie des premiers jeunes à se jeter dans la politique – Ould Abdel Aziz parlait à l’époque de la nécessité de renouveler la classe politique.

Ainsi, après avoir échoué à conquérir la mairie de Niabina en 2013, il revient en force, lors des municipales de 2018 et s’impose face au candidat de l’UDP, avec le soutien massif de son village, Sorimalé et d’autres de la commune.

Aliou, qui se plaisait à être appelé, « le Tigre », est très entreprenant. Diplômé en informatique, il crée sa propre entreprise dans le domaine et se lance dans le transit. Avec son décès, Sorimalé perd un de ses plus valeureux fils.

Au plan de la gestion de la commune, il a réussi à poser quelques actes dans le domaine de l’approvisionnement en eau et dans le domaine scolaire… Le défi était énorme pour ce jeune qui ambitionnait d’aller très loin. Généreux, serviable, jovial et taquin, Aliou Sarr avait une image qui passait aussi dans le monde de la jeunesse et de la culture.

C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’il a assisté récemment et de manière très remarquée, à la finale du tournoi départemental de football qui s’est déroulé le 17 septembre à Thilla. Il y a fait des gestes appréciés. Il ne rate pas les activités culturelles et de jeunesse, aussi bien dans sa commune que dans le département et à Nouakchott…

La levée du corps qui a eu lieu ce matin à la mosquée Thierno Bamaba de Arafat a été marquée par un grand rassemblement des cadres, d’élus, de notables et de nombreux jeunes du département de M’Bagne mais aussi d’ailleurs. De vibrants hommages lui ont été rendus.

Qu’Allah l’accueille en son Saint Paradis, Amine !

Le Calame