Accueil Afrique Afrique : des ruines millénaires menacées par le réchauffement climatique

Afrique : des ruines millénaires menacées par le réchauffement climatique

PARTAGER

Malgré une actualité internationale chargée, le réchauffement climatique n’est pas près de perdre sa préséance dans la longue liste des crises du siècle. Un récent rapport de l’Unesco, notamment repris par CNN, alerte ainsi sur le risque que fait peser le réchauffement sur plus de 200 vestiges situés sur les côtes du continent africain.

Concrètement, c’est la montée des eaux provoquée par la fonte des glaces qui risque, d’ici un siècle, de submerger des dizaines de sites archéologiques ou historiques, parfois âgés de plusieurs millénaires. Une étude précise, dirigée par le Dr Nicholas Simpson de l’université du Cap, s’est penchée sur le cas de 284 sites situés sur les côtes africaines.

Aucune mesure sérieuse engagée

Parmi les sites célèbres concernés, on trouve notamment les ruines romaines de Tipasa (Algérie), les vestiges égyptiens du nord du Sinaï, l’île de Kunta Kinteh (Gambie) et le parc national du Diawling (Mauritanie).

De nombreux autres sites au Cameroun, au Congo ou en Lybie sont également directement menacés par les projections du Dr Simpson.

Sans surprise, ce sont les petites îles et les atolls qui sont les plus en péril. Par ailleurs, même les sites qui seront, a priori, épargnés par la montée des eaux risquent tout de même de pâtir du réchauffement et de la modification à long terme du climat.

D’autant, conclut le rapport relayé par CNN, qu’aucun des pays concernés n’a, pour l’heure, pris des mesures adéquates pour lutter contre le réchauffement et tenter de préserver cet important patrimoine

Lepoint.fr